Retour

Stratégie maritime : une croisière diplomatique sur le Saint-Laurent fera escale à Bécancour

EXCLUSIF - La Stratégie maritime du gouvernement de Philippe Couillard passe en mode « promotion » cette semaine. Une douzaine de représentants diplomatiques partiront en croisière de Montréal lundi en vue d'un voyage de trois jours sur le fleuve Saint-Laurent.

Un texte de Mathieu Dion

Visites, conférences, présentations, tables rondes... la croisière à bord d'un navire suivie de plusieurs déplacements en avion ne sera pas de tout repos.

En plus de Montréal, d'autres arrêts sont prévus pendant le voyage. Les diplomates passeront par Bécancour et Rimouski et se rendront jusqu'aux Îles-de-la-Madeleine et à Sept-Îles, ce qui prouve que la mission se veut ambitieuse. Cliquez sur les points d'arrêt de la carte ci-dessous pour en savoir plus.

Espoir de retombées

Le gouvernement du Québec précise qu'il ne s'agit pas d'une visite touristique et dit s'attendre à des retombées en faisant la promotion des possibilités d'investissements et des perspectives de collaborations scientifiques et technologiques. Le but sera en effet de montrer aux représentants ce que la Stratégie maritime peut offrir aux entreprises et organismes de leur pays.

Le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D'Amour, et des membres de son équipe accompagneront les diplomates. La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, sera seulement présente au départ, parce qu'elle doit prendre part à une mission économique à Cuba.

De nombreux intervenants feront leur apparition pendant la tournée. Il y sera notamment question du développement du Port de Montréal et de la logistique du transport de marchandises, des zones industrialo-portuaires et de pôles logistiques, de recherches en biotechnologies marines et de gestion en cas d'incidents.

Selon nos informations, les frais de déplacement sont assumés par les participants. En octobre 2015, une quinzaine d'ambassadeurs et de consuls avaient fait une visite semblable dans le Nord-du-Québec dans le cadre du Plan Nord.

Où en est la Stratégie maritime?

La stratégie portée par le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D'Amour, a été lancée officiellement il y a un peu plus d'un an avec l'objectif de créer 30 000 emplois directs d'ici 2030.

Pour les critiques, l'initiative libérale tarde à prendre son envol. Au cabinet du ministre, on rappelle que 75 projets représentant un investissement de plus de 1 milliard de dollars ont été annoncés jusqu'ici. Un cinquième de cette somme provient des enveloppes du gouvernement québécois, soit 206 millions de dollars. Le reste provient du gouvernement fédéral et du secteur privé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine