Retour

T.-N.-L. : les travaux législatifs reprennent sur fond de compressions

L'Assemblée législative de Terre-Neuve-et-Labrador amorce sa session de printemps, lundi après-midi, à l'édifice de la Confédération de Saint-Jean. Les travaux se dérouleront sur fond de compressions une semaine après la suppression par le gouvernement de près de 300 postes de direction dans la fonction publique.

Le gouvernement libéral du premier ministre Dwight Ball se prépare à annoncer son budget annuel qui devrait inclure davantage de mesures pour faire face à la crise financière et couper des millions de dollars en dépenses publiques.

Les libéraux pourraient encore une fois apporter des changements au régime de pension des députés nouvellement élus.

Le président du caucus libéral, Randy Edmunds, a envoyé une lettre au président de l'Assemblée législative, Tom Osborne, pour demander à ce que la commission de gestion de la législature étudie la possibilité d'imposer un régime de retraite à cotisations déterminées aux membres élus depuis 2015.

En décembre, la Chambre avait voté pour que les députés bénéficient de l'ancien régime plus lucratif, malgré les recommandations qui allaient dans le sens d'un nouveau régime retraite.

Des économies de près de 5,2 M $

Les changements proposés par le gouvernement pourraient permettre d'économiser jusqu'à 5,2 millions de dollars, écrit Randy Edmunds dans sa lettre.

En comparaison, avec ses recommandations formulées en décembre, le comité d'examen de la rémunération des parlementaires promettait de faire économiser 3,6 millions de dollars au gouvernement.

Ce changement toucherait 20 députés élus pour la première fois en 2015, soit 19 députés libéraux et un député progressiste-conservateur.

Le montant économisé dépendrait du nombre de députés réélus. Ils deviennent admissibles à la retraite lors de leur second mandat.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine