Retour

Tamara Goeppel peut garder son poste dans une commission gouvernementale

La candidate libérale déchue Tamara Goeppel pourra conserver son poste dans une commission gouvernementale, malgré des accusations de n'avoir pas respecté la Loi électorale du Yukon.

La décision rendue par le gouvernement territorial est en réponse à une demande du Nouveau Parti démocratique (NPD) que Mme Goeppel quitte la Commission de révision des évaluations foncières du centre à cause de ses déboires juridiques.

Mme Goeppel, qui a été battue par la chef du NPD Liz Hanson aux élections de novembre 2016, est accusée de trois infractions dans une affaire liée au vote par procuration.

Dans un courriel envoyé à CBC, le gouvernement du Yukon précise que Mme Goeppel a été nommée à la commission en janvier 2012 puis à la tête du conseil d’administration de l’organisme en janvier 2014. Elle a ensuite été reconduite à ce poste le 13 décembre 2016, une nomination qui dure un an.

« À ce stade, aucun changement ne sera apporté à la Commission de révision des évaluations foncières du centre, » ajoute le gouvernement dans son courriel.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine