Retour

Téléphonie cellulaire : les MRC du Bas Saint-Laurent veulent un signal clair de Québec et Ottawa

Les MRC du Bas Saint-Laurent réclament l'aide des gouvernements pour déployer la téléphonie cellulaire sur l'ensemble du territoire de la région. Puisque les programmes actuels, comme Québec Branché, ne financent que des projets d'Internet haute vitesse, les élus demandent la création d'un programme qui permettrait d'améliorer le réseau.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

Au total, huit MRC du Bas Saint-Laurent et 64 municipalités ont adopté des résolutions qui réclament un engagement des gouvernements pour aider financièrement les entreprises de téléphonie à offrir ce service, jugé essentiel, partout sur le territoire. Certaines de ces résolutions demandent même que les MRC puissent déposer des demandes d'aide financière sans la collaboration d'une entreprise de télécommunication.

En décembre dernier, Québec et Ottawa ont annoncé qu'ils octroyaient près de 45 millions de dollars pour aider Telus à brancher internet haute vitesse dans presque tous les foyers du Bas St-Laurent et de la Gaspésie, mais rien pour améliorer la couverture cellulaire.

Les citoyens poursuivent leur croisade

Un comité de citoyens de la Matapédia milite depuis des années pour améliorer la couverture cellulaire.

« On se sent très éloignés de la population et de la civilisation », affirme Madeleine Plante, une résidente de Saint-Moïse.

« On est un secteur agro-forestier, avec beaucoup de chasseurs, on est mal pris, vraiment mal pris », ajoute Gilbert Sirois, de Saint-Cléophas.

Puisque le dossier de l'accès à internet haute vitesse est maintenant réglé, ils espèrent maintenant que les partis politiques, qui sont en période pré-électorale, s'engagent pour financer le déploiement de la téléphonie cellulaire partout.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une maman bouledogue amuse son petit





Rabais de la semaine