Retour

Tensions entre les municipalités du Nord-Est de l'Ontario sur le financement des services sociaux

Les municipalités du district de Cochrane sont divisées sur la méthode de financement des services sociaux. Par un vote de dix contre quatre, le conseil d'administration des services sociaux a approuvé jeudi soir une nouvelle formule proposée par la Ville de Timmins.

Un texte de Francis Bouchard

Dans les prochaines semaines, les municipalités devront se prononcer individuellement sur la proposition qui fait des gagnants et des perdants.

La tension était donc palpable vendredi à la réunion de l'Association des municipalités du nord-est, qui se déroulait à Kapuskasing.

La nouvelle formule de financement des services sociaux réduirait la part de la Ville de Timmins de plus d'un millions de dollars. Les contributions de huit autres municipalités seraient aussi diminuées.

Le maire Steve Black, estime que la formule est juste.

Nous croyons que c’est juste basé sur le niveau de financement actuel et les niveaux de services dans chaque communauté.

Steve Black - maire de Timmins

Kapuskasing devrait payer 1,2 millions de dollars de plus.

Je suis évidemment déçu que nos voisins aient choisi de doubler le montant du prélèvement de Kapuskasing alors qu’ils profitent d’une réduction.

Alan Spacek, maire de Kapuskasing

Le maire Spacek souligne que les résidents des municipalités voisines profitent des services de sa communauté.

Le vote a d'ailleurs déjà des conséquences dans sa ville. Le conseil municipal a décidé de suspendre la construction d'une nouvelle piscine ainsi que d'autres projets et fait une révision des services non-essentiels.

Hearst devrait payer 400 000 $ supplémentaires et Cochrane plus de 300 000 $. Le maire de Hearst, Roger Sigouin, en veut surtout à la Ville de Timmins.

Kap, Hearst puis Cochrane on va essayer de se parler pour voir ce qu'on peut faire parce que là, ça n'a aucun sens.

Roger Sigouin, maire de Hearst

Chaque municipalité doit maintenant voter sur la nouvelle formule de financement d'ici le 16 mars, date de la prochaine rencontre du conseil régional.

Au moins sept d'entre elles doivent appuyer la nouvelle formule pour qu'elle soit entérinée.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine