Le conseil municipal de Toronto a approuvé aux petites heures du matin, jeudi, un budget de fonctionnement de plus de 10,5 milliards de dollars, après avoir passé plus d'une vingtaine de minutes à trouver une solution pour réparer une erreur.

Un texte de Lyne Françoise Pelletier

Juste avant minuit, les élus se sont prononcés contre une réduction du nettoyage de la chaussée. Ce vote a créé un trou de 2 millions de dollars dans le budget. Une erreur monumentale de la part des élus car tout à coup le budget n'était plus équilibré.

Selon la loi, le conseil municipal ne doit adopter que des budgets qui sont équilibrés.

La présidente du conseil, Frances Nunziata, a dû demander une pause dans les travaux afin de trouver une solution à ce problème. Vingt minutes plus tard, le chef du budget Gary Crawford répare l'erreur en puisant 2 millions dans le fond de réserve.

La conseillère municipale Janet Davis est sidérée.

Nous avons passé plus d'une heure à essayer de trouver les fonds nécessaires pour prévenir des réductions dans les refuges pour les sans-abri et voilà qu'en un clin d'oeil 2 millions apparaissent pour le nettoyage des rues.

Janet Davis, conseillère municipale

« Des millions de dollars ont aussi été trouvés pour ramasser les feuilles à Etobicoke », souligne la conseillère Janet Davis.

Le maire John Tory s'est abstenu de tout commentaire. Il doit tenir un point de presse jeudi matin.

Autres faits saillants du budget :

1) Nouvelle taxe hôtelière

Les élus ont voté majoritairement en faveur d'une taxe de séjour de 4 % pour les nuitées à l'hôtel et de 10 % pour les locations à court terme comme celles offertes par Airbnb. La Ville a besoin toutefois du feu vert de la province avant que cette nouvelle taxe puisse entrer en vigueur.

2) Argent pour les garderies

La subvention municipale aux garderies en milieu scolaire, soit 1,13 million, obtient un sursis d'un an, tel que promis par le maire John Tory après une volte-face. Le conseil municipal a aussi donné son aval au financement de 300 places subventionnées de plus en garderie.

3) Gel salarial rejeté

La motion du conseiller municipal Michael Ford de geler pendant un an les salaires des élus, des hauts fonctionnaires et des employés non syndiqués a été rejetée par la majorité des élus. Le neveu de l'ex-maire Rob Ford a même eu droit à des remontrances de la part de certains de ses confrères.

4) Programmes récréatifs plus chers

Les conseillers municipaux ont adopté une augmentation de 10 % des frais d'inscription pour certains programmes comme les sports, les arts et les clubs de devoir. Toutefois, le directeur des services de récréation et des parcs et le directeur municipal devront présenter un rapport au conseil municipal sur la faisabilité de diminuer ces frais au taux d'inflation.

Aucune date n'est prévue pour ce rapport.

5) Lutte anti-pauvreté

Le programme de santé mentale à l'enfance et deux carrefours jeunesse, des initiatives pour lutter contre la pauvreté, ont retrouvé leur place au sein du budget 2017. En revanche, les compressions de 1 million dans les programmes de prévention de l'itinérance, notamment, ont été adoptées par les élus. Les réductions d'effectifs et de services dans les refuges pour sans-abri ont aussi été approuvées.

Toutefois, le maire John Tory a demandé un rapport sur l'impact potentiel de ces coupes au mois d'avril.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les plus beaux hôtels écologiques du monde