Retour

Toronto pourrait couper l'eau de l'Université York

La ville de Toronto accuse l'Université York de ne pas avoir payé une « importante » facture de services publics et menace de couper son approvisionnement en eau.

Le trésorier et l'avocat de la ville ont publié un rapport avec des recommandations afin qu'elle puisse régler ce différend avec l’Université York, qui serait « l'un des plus gros consommateurs d'eau de la ville de Toronto ».

« Les deux parties se sont rencontrées à maintes reprises pour discuter du retard de paiement, mais elles demeurent dans une impasse », dit le rapport.

Selon l’Université York, ses employés ont renégocié le montant de la facture, qui, selon eux, a été réduit, mais cette réduction n’aurait pas été appliquée aux factures en tant que telles.

La ville et l’Université York ne s’entendent pas sur les calculs d’utilisation de l’eau. L’Université affirme d’ailleurs avoir embauché un expert, qui aurait trouvé trois compteurs d’eau qui auraient été mal installés par la ville.

« Il y a toujours des problèmes en suspens liés au calcul des quantités d'eau utilisées pendant une période de 22 mois, pendant laquelle la consommation quotidienne a augmenté inexplicablement de 230% », précise l’institution dans une déclaration écrite.

Les avocats de la ville donnent quelques options pour régler le conflit: couper l'eau jusqu'à ce que la facture soit payée, ou alors transférer les frais impayés au compte de taxes foncières.

La ville pourrait également poursuivre l'Université.

L’institution est décidément dans l’eau chaude ces temps-ci. Le conflit de travail perdure avec ses enseignants.

D’ailleurs, des étudiants ont organisé un sit-in dans la nuit de jeudi à vendredi pour protester contre l’arrêt des cours.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité