Retour

Toronto recevra 4,8 G$ du fédéral pour ses infrastructures routières

Le gouvernement fédéral octroie 8,34 G$ à la province de l'Ontario pour améliorer le transport en commun dans le cadre de la phase deux de son Fonds des infrastructures routières.

Un texte de Lyne-Françoise Pelletier

La ville de Toronto recevra plus de la moitié de cette allocation. De plus, la province devra assumer au moins 33 % des coûts admissibles des projets municipaux, sinon elle ne pourra pas se prévaloir du fonds.

Victoire du maire Tory

Le maire de Toronto, John Tory, accueille la nouvelle avec enthousiasme. Il est particulièrement heureux de constater que la province devra financer en partie les projets de transport en commun des municipalités. Le fédéral exige une participation d'au moins 33% de la part des provinces et des territoires.

Une guerre de mots avait éclaté entre le maire et le ministre des Transports, Steven Del Duca, au sujet du financement de la ligne d'allègement du centre-ville et d'autres projets municipaux d'importance au cours des derniers mois.

Le maire toutefois encourage Queen's Park à suivre l'exemple de la Colombie-Britannique et de subventionner 40% des coûts, selon la formule 40-40-20 préconisée par la Fédération des municipalités canadiennes et le Caucus des maires des grandes villes.

Projets prioritaires

La ville de Toronto a quatre projets prioritaires. Il s'agit de la ligne d'allègement du centre-ville, SmartTrack, le train léger sur rail Eglinton Est et Waterfront.

La Commission des transports de Toronto profitera aussi de ce fonds, selon Josh Colle, conseiller municipal et président du conseil d'administration de la CTT.

Le financement fédéral sera octroyé selon le nombre d'usagers 70% et la population 30%. Les réseaux de transport en commun existants seront subventionnés exclusivement sur la base du nombre d'usagers.

Plus d'articles

Commentaires