Retour

Toronto va-t-elle honorer son engagement et financer les garderies?

Des parents, des organismes militants pour le droit des femmes et des conseillères municipales pressent le comité du budget et le conseil municipal de Toronto de respecter les engagements pris l'an dernier concernant le financement des services de garde.

Un texte de Lyne-Françoise Pelletier

En 2017, les élus municipaux avaient approuvé un nouveau plan stratégique selon lequel la Ville doit contribuer 20% du montant octroyé par les deux autres ordres de gouvernements.

Le fédéral et la province ont donné 56 M$ pour les garderies pour 2017/18. La part de la Ville devait donc être de 11,2 M$ pour la même période.

Or le budget préliminaire ne contient que 2 M$ et une vague promesse que la contribution de la Ville sera mise en place progressivement au cours des trois prochaines années, affirme la conseillère municipale Janet Davis, qui mène la charge sur le dossier des garderies depuis plusieurs années.

Mais ce qui encore plus ahurissant, ajoute-t-elle, c'est que le budget préliminaire n'inclut même pas des services financés à 100% par les gouvernements fédéral et provincial.

Lors du lancement du processus budgétaire en novembre, le conseiller municipal et chef du budget, Gary Crawford, avait annoncé qu'il y aurait « des investissements accrus dans le domaine de la garde d'enfants. » Reste à voir si ces investissements accrus proviendront des coffres de la ville ou s'ils seront des services déjà financés par les deux autres ordres de gouvernements.

Le Comité du budget se rencontre mardi pour finaliser le budget préliminaire.

Plus d'articles