Retour

Toujours pas de limite de bruit au parc Jean-Drapeau

Encore une fois, aucune limite de bruit ne sera imposée cette année au parc Jean-Drapeau, et ce, malgré la grogne des résidents de Saint-Lambert, qui s'en plaignent depuis 2014. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, promet cependant que la situation sera différente l'an prochain.

Le conseil d'arrondissement de Ville-Marie doit adopter mardi soir une ordonnance autorisant la tenue d'événements au parc Jean-Drapeau cet été. Cette ordonnance ne limite pas le niveau sonore des spectacles.

« Le bruit d'appareils sonores diffusant à l'extérieur est exceptionnellement permis sur les sites et selon les horaires des événements [...] entre 7 h et 23 h », indique-t-elle.

L'ordonnance s'applique à quelques dizaines d'événements présentées entre mai et octobre. Elle inclut le bruit généré par les véhicules de course lors du Grand Prix du Canada et celui provoqué par les feux d'artifice de l'International des feux Loto-Québec.

S'il ne prévoit aucune limite sonore, le sommaire décisionnel précise néanmoins que « l'arrondissement de Ville-Marie place le contrôle du bruit au rang de ses priorités » et qu'« une grande attention est portée à l'impact sonore des événements présentés à l'extérieur ».

« Les événements tenus sur le territoire du parc Jean-Drapeau font l'objet d'ordonnance en respect de la réglementation municipale, explique-t-on. Un travail de collaboration avec la Société du parc Jean-Drapeau permet, lors des événements, une diffusion sonore respectueuse des citoyens et en conformité avec les exigences réglementaires de l'arrondissement en cette matière. »

Au final, c'est toutefois chacun des promoteurs qui aura à nouveau « la responsabilité d'assurer le respect des conditions qui lui sont imposées pour protéger le public et les milieux résidentiels adjacents pouvant être touchés par les nuisances sonores ».

Un différend qui ne date pas d'hier

Cette absence de limite de bruit est à la base du conflit qui oppose depuis plusieurs années Montréal à Saint-Lambert, sur la Rive-Sud.

Or, les deux villes ont changé de maire, en novembre dernier. À Montréal, Valérie Plante a succédé à Denis Coderre, tandis qu'à Saint-Lambert, Pierre Brodeur a remplacé Alain Despatie.

Un nouveau climat s'est instauré entre les deux municipalités, a plaidé Mme Plante, mardi.

« Je n'ai pas l'intention d'avoir la même attitude qu'avant et puis de dire : "Le bruit, c'est de même, c'est de même, et puis faites avec." Moi, c'est tout à fait le contraire », a-t-elle assuré.

La mairesse explique cependant qu'il était déjà trop tard, après son élection, pour renégocier les contrats des artistes qui se produiront cet été au parc Jean-Drapeau, plusieurs d'entre eux imposant un niveau sonore minimal aux promoteurs.

« Cette année, les ententes étaient signées. On pouvait difficilement reculer. Mais l'année prochaine, ce sera complètement un autre scénario », promet-elle.

Mme Plante s'engage même à faire des ajustements si nécessaires après le Piknic Electronik, qui lancera sa saison dans deux semaines, le 20 mai.

« On va travailler pour essayer de trouver des solutions pour minimiser l'impact du bruit », a-t-elle assuré, sans donner d'exemple précis.

À la recherche d'un règlement

Un comité de travail a été mis sur pied lors d'une rencontre au sommet, en mars dernier, dans le but de régler une fois pour toutes le problème, qui a coûté jusqu'à maintenant près de 1 million de dollars en avocats à la Ville de Saint-Lambert. Ce comité s'est rencontré une autre fois le 26 avril.

Le maire Brodeur s'est aussi montré ouvert à faire des compromis dans ce dossier.

Il semble de toute façon que la solution qu'il privilégiait ne pourra pas se concrétiser. M. Brodeur souhaitait que la future scène principale du parc Jean-Drapeau soit orientée vers Montréal plutôt que vers la Rive-Sud. Or, « le béton est coulé depuis longtemps », selon Valérie Plante.

« Mais entre vous et moi, je trouve ça absolument aberrant que lors de la planification, il n'y ait jamais eu de considérations sur la configuration et la direction de la scène », a-t-elle déploré, montrant du doigt l'administration précédente.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine