Retour

Tour d’hélicoptère du maire : l'opposition officialise sa demande d’enquête

La formation Démocratie Québec a déposé les documents relatifs à sa demande d'enquête sur le tour que Régis Labeaume a effectué à bord de l'hélicoptère TVA en compagnie du patron de Québecor, Pierre Karl Péladeau.

Un texte de Louis Gagné

Le parti d’opposition soutient que le maire s’est placé dans une situation d’apparence de conflit d’intérêts en raison des liens d’affaires qu’il y a entre la Ville de Québec et le géant des communications.

« Ce tour d’hélicoptère a soulevé de nombreuses questions au sein de la population. Les élus ont le devoir d’éviter de se retrouver dans une situation d’apparence d’influence comme celle-ci », a déclaré la chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, dans un communiqué.

L’opposition à l’hôtel de ville souhaite que la Commission municipale du Québec fasse la lumière sur les circonstances entourant le vol d’hélicoptère effectué par Régis Labeaume.

Débat « insignifiant »

Elle rappelle que l’article 9 du Code d’éthique et de déontologie régissant les membres du conseil stipule qu’« un membre du conseil ne peut accepter tout don, toute marque d’hospitalité ou tout autre avantage, quelle que soit sa valeur, qui peut influencer son indépendance de jugement dans l’exercice de ses fonctions ou qui risque de compromettre son intégrité ».

Le mois dernier, Régis Labeaume était monté à bord de l’hélicoptère TVA en compagnie de Pierre Karl Péladeau afin de survoler le site des plaines d’Abraham, où se déroulaient les finales de la Coupe du monde de ski de fond.

Le maire avait refusé d’y voir un quelconque problème éthique, qualifiant d’« insignifiant » le débat entourant son tour d’hélicoptère.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine