Retour

« Tout le monde voudrait être où on est » - François Legault

Alors que tout le monde est de retour à l'Assemblée nationale à l'occasion de la rentrée parlementaire à Québec, François Legault, qui trône au sommet des sondages, en a profité pour exprimer ses doléances à l'égard du gouvernement Couillard.

Pendant que les infirmières du Québec dénoncent leur surcharge de travail, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) dénonce la réaction du gouvernement dans ce dossier.

« Le Dr Barrette a accusé ces infirmières de nuire au recrutement de nouvelles infirmières. Faut le faire! On dirait que le Dr Barrette n’a pas de patron. On dirait que c’est devenu Gaétan Barrette, le nouveau premier ministre », a commenté François Legault, mardi matin, en parlant du ministre de la Santé.

Le chef de la CAQ a rappelé à de nombreuses reprises qu’il talonnera « le gouvernement Barrette-Couillard » au cours des prochaines semaines.

« On le voit très bien, tous les Québécois voient le stratagème du Parti libéral : se bâtir une cagnotte électorale pendant trois ans pour annoncer des cadeaux dans la quatrième année. La politique n’est pas un jeu de Monopoly », a-t-il lancé.

L’autre message d’importance du politicien consiste à promettre de réduire le fardeau fiscal des Québécois tout en augmentant les services, ce qui n’est jamais une mince affaire.

François Legault s’attribue d’ailleurs le mérite de la baisse d’impôts libérale de novembre dernier. « Si ça n’avait pas été de la CAQ, il n’y aurait pas eu de baisses d’impôts d’annoncées », a-t-il dit.

Il a ajouté que son objectif pour la session parlementaire qui débute mardi est de forcer le gouvernement à modifier son projet de loi 166 afin que le taux de la taxe scolaire soit le même partout au Québec.

En tête des sondages

Coup de sonde après coup de sonde, la CAQ a le vent dans les voiles et continue d’être au sommet des intentions de vote.

À huit mois des élections, « tout le monde voudrait être où on est actuellement », croit François Legault.

Confiant, le chef a même lancé que la CAQ allait « respecter toutes [ses] promesses » si jamais elle forme le prochain gouvernement en octobre prochain.

Au nombre de celles-ci, on compte notamment la maternelle à 4 ans, l’école de 9 à 5, une nouvelle entente avec les médecins et le projet Saint-Laurent, qui ambitionne de faire de la vallée du Saint-Laurent la version québécoise de la Silicon Valley californienne.

Fidèle à lui-même, François Legault a conclu en réaffirmant que « ce qui est important, c’est de mettre plus d’argent dans le portefeuille des familles ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu manges du yogourt passé date?