Retour

Tracadie : le conseiller Denis McLaughlin démissionne

Le conseiller Denis McLaughlin n'en peut plus des chicanes à l'hôtel de ville de Tracadie. Il a présenté sa démission la semaine dernière.

Un texte de Michelle LeBlanc

Les disputes intestines qui affligent la ville de Tracadie depuis plusieurs mois ont eu raison d’un premier élu. Denis McLaughlin, conseiller municipal depuis 2008 a annoncé qu'il démissionnait. Le conseil municipal doit recevoir sa démission ce soir (lundi), lors de sa réunion publique.

« J’ai décidé de donner ma démission parce que j’en ai un peu ras le bol de toute cette chicane. Je trouvais qu’on n’avançait pas, que je ne servais plus à rien », dit le conseiller démissionnaire.

Selon lui, l’atmosphère au sein de l’administration municipale est malsaine, pour lui et ses proches.

« Ça dérangeait mes proches, ça me dérangeait, toutes ces chicanes-là. J’ai perdu des amis à cause de ces chicanes-là. J’en ai tout simplement assez », dit M. McLaughlin.

Des dépenses extravagantes… et cachées ?

Denis McLaughlin en a aussi contre certaines dépenses encourues par l’administration municipale. Il a dû avoir recours à la Loi sur le droit à l’information pour obtenir certaines dépenses de la municipalité.

Il remet en question notamment l’embauche d’une firme d’experts-conseils pour revoir le fonctionnement de la municipalité.

« Une firme a été engagée pour faire certains changements dans [notre] façon de faire. Le conseil n’a pas été avisé de leur mandat précis », dénonce-t-il.

Dans la réponse à sa demande d’accès à l’information, il a appris que du 6 septembre 2017 au 30 mars 2018, la ville a déboursé 267 722 $. Les indemnités de départ pour les employés congédiés s’élèvent quant à elles à 231 048 $.

« Les chiffres m’ont surpris un peu, surtout celle de la firme d’experts. On est rendu à un demi-million. On parle de déficit. Ça, ça n’aidera sûrement pas », constate Denis McLaughlin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu manges du yogourt passé date?