Retour

Tracadie : les conseillers n’ont pas l’intention de « quitter le navire »

Les élus municipaux de Tracadie, au Nouveau-Brunswick, ont réagi mercredi aux déclarations du maire Denis Losier qui les a interpellés lors d'une réunion publique mardi soir.

Le conseil municipal de Tracadie, secoué par des tensions, est selon plusieurs témoignages, divisé en deux groupes. Il semblerait que plusieurs conseillers n'ont pas digéré les propos du maire lors de la dernière réunion publique.

Certains évoquent même la possibilité qu'ils se prononcent publiquement sur la situation, selon la tournure des événements, « après la période des Fêtes ». Le maire Denis Losier compterait sur le soutien de trois conseillers. Il les a d'ailleurs remerciés de l'avoir « ramassé à la petite cuillère » au cours des derniers mois.

Voulant « remettre les pendules à l'heure », M. Losier a affirmé, au début de la réunion de mardi soir, que le temps des excuses était terminé. « On est tous dans le même bateau, a-t-il déclaré en s'adressant aux membres du conseil. Vous avez le choix de ramer avec moi ou de quitter le navire. »

Après la mise au point du maire, seul le conseiller Jean-Yves McGraw a pris la parole. Ce dernier n'a pas fait référence aux propos que venait de tenir le maire, mais a profité de l'occasion pour féliciter ceux qui ont participé à la préparation du char allégorique qui représentait la ville au défilé de Noël, dimanche.

Des élus soutiennent que les conseillers qui ont participé à la préparation du char font partie du groupe de conseillers qui sont perçus comme des opposants au maire.

Ceux-ci n'ont pas aimé que le maire ne dise pas un mot sur le char allégorique dans son discours de début de réunion. Mais les commentaires se font rares chez les élus municipaux.

La conseillère Raymonde Robichaud a simplement dit que « peu importe que la mer soit houleuse ou non, je reste à bord du bateau ».

Le conseiller Jolain Doiron ne veut pas non plus accorder d'entrevue. Mais il assure qu'il n'a « pas l'intention de démissionner » du conseil.

Même son de cloche du côté des conseillers André Saulnier, Jean-Yves McGraw et Ginette Brideau-Kervin qui ont indiqué vouloir demeurer à bord.

Or, ont-ils pour autant l’intention de ramer dans le même sens que le maire? Ils affirment tous qu'ils vont continuer de voter selon leurs convictions.

Plus d'articles

Commentaires