Retour

Trans Mountain : la Colombie-Britannique maintient sa contestation judiciaire

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, affirme que même si le propriétaire du projet Trans Mountain a changé, ses inquiétudes demeurent sur de possibles déversements de bitume et sur l'impact pour l'environnement et pour l'économie de la province.

Un texte de Dominique Lévesque

Le premier ministre britanno-colombien, en entrevue à l'émission Early Edition de CBC mardi matin, affirme qu'il n'est pas question pour l'instant d'abandonner sa demande de renvoi en Cour d’appel provinciale afin de savoir s’il peut restreindre la quantité de bitume sur son territoire.

Et si John Horgan continue de critiquer le processus d'évaluation de l'Office national de l'énergie, il affirme qu'il y a au moins une bonne nouvelle avec l'annonce de l'achat du projet Trans Mountain par Ottawa :

Le premier ministre John Horgan sera en conférence à 10 h, heure du Pacifique.

Détails à suivre...

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine