Retour

Transport actif, emplacement : le dossier Costco soulève des questions à Sherbrooke

Une quinzaine de citoyens se sont présentés à l'assemblée publique tenue par la Ville de Sherbrooke sur la modification au schéma d'aménagement qui doit permettre le déménagement du Costco sur le Plateau Saint-Joseph. Sans grande surprise, ce sont surtout des opposants qui ont pris le micro.

Un texte de Christine Bureau

« Il n’y a pas d’autre mot pour décrire ce projet : irresponsable », a lancé d’emblée Thierry Nootens, ajoutant qu’il va « accroître la dépendance à l’automobile ».

Le directeur du Service de la planification urbaine et du développement duable, Michael Howard, a répliqué qu’il était « faux » de penser que ce sont seulement des Sherbrookois qui fréquentent le Costco. Le Plateau Saint-Joseph est une « desserte suprarégionale », a-t-il rappelé, sans compter que pour les habitants du secteur Rock-Forest, « c’est un rapprochement pour eux ».

La question de l’accès au Costco après son déménagement sur le Plateau est souvent revenue durant la consultation. Elle a notamment été soulevée par celle qui affrontera le maire Bernard Sévigny aux prochaines élections, Hélène Pigot, chef du parti Sherbrooke citoyen.

« On sait que le Plateau Saint-Joseph est très mal desservi », a-t-elle dit, se demandant quels moyens de transport durable pourront être mis de l’avant.

Pour réponse, le directeur Michael Howard a rappelé qu’une étude de circulation devra être soumise par le promoteur du projet « avant même qu’on arrive à l’étape des émissions de permis. Tout ça sera regardé dès le début du projet ». Ce sera au conseil consultatif d’urbanisme et aux élus d’approuver la configuration finale qui sera proposée.

Et l'Est?

Les craintes de l’ancien conseiller municipal Francis Gagnon, de l’arrondissement Fleurimont, concernent plutôt le choix de l’emplacement du futur Costco. Il déplore que le Plateau Saint-Joseph ait été préféré au pôle de la 12e avenue, dans l’Est.

« Les deux sites ont été proposés au Costco », a répliqué le maire Sévigny, ce qui n’a pas rassuré M. Gagnon.

« Je suis très inquiet. Très, très, très inquiet par rapport au déficit commercial qui va continuer à s’accentuer, selon moi », at-il poursuivi. Une opinion avec laquelle la citoyenne France Croteau, grande utilisatrice du transport en commun était bien d’accord. « Il faut d’abord densifier les zones qui se trouvent le long des lignes de transport en commun », a-t-elle dit.

En réponse, le maire Sévigny a souligné que le Costco se trouve déjà dans l’ouest de la ville. « Il s’agit d’un déplacement dans la zone ouest. On ne crée pas un Costco, on l’agrandit », a-t-il répliqué.

Prochaine étape

Les élus doivent adopter lundi le projet de règlement sur la modification au schéma d’aménagement. Certaines des suggestions apportées par les citoyens pourraient être intégrées au projet, a précisé le maire.

Un rappel qui n’a pas empêché la citoyenne Christine Labrie de lui lancer une boutade : « Vous ne laissez pas beaucoup de temps pour intégrer des modifications. Vous ne deviez pas souhaiter qu’il y en ait beaucoup! »

S’il est adopté, le plan modifié devra être soumis à l’approbation du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire. Rappelons que deux assemblées publiques ont également eu lieu lundi soir, l'une dans l'arrondissement Jacques-Cartier et l'autre dans Rock-Forest-Saint-Élie-Deauville.

Plus d'articles

Commentaires