Retour

Trop de pouvoir pour Ghislain Harvey, selon le vérificateur général de Saguenay

L'ex-PDG de Promotion Saguenay, Ghislain Harvey, pouvait poser tous les gestes qu'il voulait et exercer tous les pouvoirs au sein de l'organisme, constate le vérificateur général de la Ville de Saguenay. C'est ce qui ressort de son rapport sur l'organisme Promotion Saguenay, déposé mardi.

Un texte de Frédéric Tremblay et de Roxanne Simard

Les comptes de dépenses de Ghislain Harvey n’étaient approuvés par personne, note François Gagnon, vérificateur général de la Ville de Saguenay.

Le vérificateur général soulève aussi des questions concernant l’octroi de subventions par le comité exécutif. Ce dernier pouvait accorder des subventions de 100 000 $ et moins sans l’autorisation du conseil d’administration, ce qui n’aurait pas été respecté par Ghislain Harvey.

« Ce qu’on a constaté, c’est que le comité exécutif donnait 75 000 $ à un organisme et après ça, il décidait quelques mois plus tard de redonner un 50 000 $ de plus au même organisme, donc on est rendu à 125 000 $, ça aurait dû remonter au C.A. »

Il souligne aussi que la vice-présidente, Priscilla Nemey, a produit ses comptes de dépenses trois ans en retard. Ce retard n’est toutefois pas un acte de mauvaise foi, selon lui.

Déficit de près de 600 0000 $ pour Promotion Saguenay

Promotion Saguenay affiche un déficit de 590 258 $, pour l'exercice financier qui a pris fin au 31 décembre 2017. Le rachat du contrat de Ghislain Harvey accapare une bonne partie de cette somme, puisqu'il a coûté 477 255 $.

Pour la première fois de son histoire, Promotion Saguenay a partagé son rapport financier et ses états financiers aux médias. La présentation s'est faite en présence du directeur général par intérim, Arthur Gobeil et la vice-présidente exécutive, Priscilla Nemey.

Selon les dirigeants, l'achat des navettes maritimes du Fjord pour la somme d'environ 1,3 million de dollars explique cette augmentation de la colonne des dépenses pour l'année dernière.

En 2016, l'organisme de développement économique avait rapporté un surplus financier de plus de 826 000 $, explique une comptable de la firme Raymond Chabot Grant Thornton.

L'an dernier, 59 % des revenus de Promotion Saguenay provenaient de subventions de la Ville de Saguenay.

Les états financiers de Promotion Saguenay ont été officiellement déposés mardi devant les élus du conseil municipal de Saguenay.

L'arrivée d'Ubisoft et l'explosion des croisiéristes

L'équipe de Promotion Saguenay a profité de l'occasion pour déposer officiellement son rapport d'activité pour l'année 2017. Le document d'une trentaine de pages résume les réalisations et les projets développés par l'organisme dans différentes sphères.

L'arrivée d'un studio de la multinationale des jeux vidéo Ubisoft y occupe une place importante. Ce projet devrait créer 125 emplois d'ici les cinq prochaines années. Le développement de la zone industrialo-portuaire de Grande-Anse figure dans une stratégie importante de Promotion Saguenay.

L'année 2017 a permis au port d'escale de Saguenay d'accueillir un nombre record de 55 bateaux de croisières, une hausse de 48 % par rapport à la saison précédente. Le rapport révèle que Promotion Saguenay dépense en moyenne 10 193 $ pour accueillir chaque navire à son quai de l'arrondissement La Baie.

Plus d'articles