Retour

Trudeau présentera des excuses officielles aux juifs renvoyés en Europe en 1939

Le premier ministre, Justin Trudeau, présentera des excuses officielles à la Chambre des communes pour les 907 réfugiés allemands juifs contraints de retourner en Europe après le refus du Canada de les accueillir, en 1939.

À l'aube la Seconde Guerre mondiale, 1000 passagers étaient venus à bord du navire MS Saint Louis, fuyant une Europe gagnée par une forte vague d’antisémitisme.

Ils se sont d’abord vus refuser l’entrée à Cuba, puis aux États-Unis, avant que les autorités canadiennes ne leur signifient également qu’ils n’étaient pas les bienvenus.

Par communiqué, le Cabinet du premier ministre Trudeau dénonce aujourd'hui cette« politique d’immigration discriminatoire ‘‘ un, c’est encore trop ’’ en vigueur à l’époque ».

« Les réfugiés ont été obligés de retourner en Europe, où bon nombre d’entre eux ont été envoyés dans des camps de concentration. En tout, 254 de ces passagers ont été assassinés durant l’Holocauste », poursuit-il.

« L’aisance avec laquelle le Canada a repoussé des personnes désespérées marque l’un des chapitres parmi les plus sombres et méconnus de notre histoire », confiait à Radio-Canada en mars dernier Mark O’Neill, président-directeur général du Musée canadien de la guerre et du Musée canadien de l’histoire.

Dans le cadre du 30e anniversaire de la Marche des vivants, le 12 avril dernier, Justin Trudeau avait annoncé que des excuses formelles seraient présentées à ces réfugiés.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine