Retour

Un Acadien représentera les droits des minorités aux Nations-Unies

Fernand de Varennes, doyen de la Faculté de droit de l'Université de Moncton, a été élu au poste de rapporteur spécial sur les questions relatives aux minorités. Il est le premier Acadien à être élu à un poste de « mandat des procédures spéciales » à l'Organisation internationale pour la protection des droits de la personne.

Lors de son mandat, d’une durée de trois ans, son principal objectif sera de travailler à mettre en œuvre la Déclaration des droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques.

L’objectif serait que cette déclaration soit fonctionnelle dans l’ensemble des états membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Fernand de Varennes devra faire des comptes rendus sur la situation des droits des minorités un peu partout sur la planète. Son rôle sera aussi d’examiner, de conseiller et de superviser différentes études sur le sujet.

Originaire de Saint-Paul au Nouveau-Brunswick, sa carrière l’a apporté à travailler sur la question des minorités, des droits linguistiques et des droits de la personne en Éthiopie, aux pays baltes, en Indonésie, Irlande du Nord, entre autres.

Il a enseigné le droit en Australie pendant une vingtaine d’années. Il est également professeur associé au Centre des droits de la personne de l’Université de Pretoria, en Afrique du Sud.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine