Retour

Un candidat à l’investiture conservatrice émet des doutes sur la vaccination

Le conservateur Laine Larson, candidat déclaré à l'investiture du Parti conservateur uni dans la circonscription d'Edmonton-Rutherford, a émis, il y a quelques mois, des doutes sur la vaccination et suggéré que les parents pourraient faire courir des risques à leurs enfants en danger en les vaccinant.

Les membres du PCU ont affiché leurs divisions sur la vaccination au cours de leur première assemblée générale début mai.

Ils ont adopté une motion demandant « le consentement d’un parent pour toute procédure médicale invasive sur un enfant mineur », au terme d’une discussion tendue qui avait porté sur l’avortement et la vaccination. Un militant avait notamment mis en garde le parti contre le risque d’être vu comme associé « avec les anti-vaccins ».

En novembre 2017, Laine Larson a partagé un article très critique sur les effets secondaires des vaccins sur son compte Facebook.

Des commentaires sur Facebook

Il a ensuite eu un échange avec un ancien collègue au cours duquel il a suggéré que les parents pourraient mettre en danger leurs enfants en les vaccinant. « Et les blessures subies par les enfants après les injections. Est-ce que c’est OK? Est-ce que c’est agir comme un parent responsable? », a-t-il écrit.

L’article partagé par Laine Larson avait initialement été partagé par David Stephan, qui devra subir un nouveau procès après l’annulation par la Cour suprême de sa condamnation pour la mort de son fils. David et Collet Stephan avaient été condamnés en 2016 pour ne pas avoir fourni des soins adéquats à leur enfant, mort d’une méningite en 2012.

Laine Larson n’a pas répondu aux demandes répétées d’entrevue de Radio-Canada. Il a publié, jeudi, un texte sur le compte Facebook de sa campagne, dans lequel il ne dit pas s’il pense que les enfants devraient être vaccinés ni s’il accepte les avantages de la vaccination tels qu’ils sont défendus par le système de santé.

Il affirme être vacciné et respecter « le merveilleux système de santé », tout en souhaitant que des pratiques « moins traditionnelles » soient explorées pour découvrir de « nouvelles façons de soutenir la santé des Albertains, pas contre les vaccins, mais en parallèle ».

Pas encore candidat

Laine Larson a officiellement déposé un dossier de candidat à l'investiture auprès d'Élections Alberta. La directrice générale du Parti conservateur uni Janice Harrington a cependant fait savoir que sa candidature n’avait pas encore été examinée par le parti parce que M. Larson n’a pas entamé les démarches auprès du parti pour soumettre sa candidature à l’investiture dans la circonscription.

Le Parti conservateur uni demande que les candidats remplissent un questionnaire détaillé et qu'ils subissent une entrevue avant que leur candidature à l’investiture soit validée. Seuls les dossiers validés par le parti sont soumis au vote des membres de l’association locale du parti qui choisissent le candidat en vue de l’élection.

Le président de l’association du Parti conservateur uni dans la circonscription d’Edmonton-Rutherford Broddy Olson n’est pas dérangé par les propos de celui qui voudrait porter les couleurs du parti.

« Beaucoup de parents parlent de ça et pensent que la vaccination n’est pas bonne », a expliqué Broddy Olson en entrevue.

La ministre de la Santé Sarah Hoffman a estimé au contraire que Laine Larson remettait en cause des éléments prouvés par la science. « Les Albertains devraient trouver ça inquiétant », a-t-elle jugé.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine