Retour

Un candidat sur quatre n’habite pas l’arrondissement où il se présente

EXCLUSIF - Radio-Canada dévoile les noms des 68 candidats aux élections montréalaises qui ne résident pas dans le même arrondissement que leurs électeurs. Si tout est légal tant que le domicile se situe dans la ville de Montréal, l'information n'en est pas moins d'intérêt public.

Un texte de Thomas Gerbet

Christine Black (Équipe Coderre) et Balarama Holness (Projet Montréal) sont les deux candidats à la mairie de Montréal-Nord. Sauf qu’aucun des deux n’habite Montréal-Nord.

Même situation dans Saint-Léonard où ni le maire sortant Michel Bissonnet (Équipe Coderre) ni son adversaire Julie Caron (Projet Montréal) ne sont domiciliés dans l’arrondissement.

Si la politique municipale est la politique de la proximité, certains candidats sont plus ou moins proches de leurs électeurs d’un point de vue géographique. Certains résident carrément à l’autre bout de l’île de Montréal.

Pour réaliser ce dossier, nous avons travaillé à partir des adresses fournies par les candidats au président d'élection. Nous avons ainsi remarqué que quatre des sept candidats d’Équipe Coderre dans le Plateau-Mont-Royal n’y habitent pas.

Quant au parti Plateau sans frontières, il porte bien son nom puisque la majorité de ses candidats ne réside pas à l’intérieur des limites du Plateau.

Rosemont-La Petite-Patrie et Ville-Marie remportent la palme avec davantage de candidats qui vivent à l’extérieur de l’arrondissement qu’à l’intérieur.

À l’inverse, dans Anjou, Île-Bizard-Sainte-Geneviève et Verdun, tous les candidats sont domiciliés dans l’arrondissement.

Voici la liste suivie des explications de certains de ces candidats.

Ahuntsic-Cartierville

Anjou

Tous les candidats habitent l'arrondissement.

Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce

Lachine

LaSalle

île-Bizard-Sainte-Geneviève

Tous les candidats habitent l'arrondissement.

Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Montréal-Nord

Outremont

Pierrefonds-Roxboro

Plateau-Mont-Royal

Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles

Rosemont-La Petite-Patrie

Saint-Laurent

Saint-Léonard

Sud-Ouest

Verdun

Tous les candidats habitent l'arrondissement.

Ville-Marie

Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension

Des candidats s'expliquent

Tous les partis sont concernés. Projet Montréal a 27 candidats qui n'habitent pas dans l'arrondissement où ils se présentent et l'Équipe Coderre, 23.

Harout Chitilian, le candidat d'Équipe Coderre dans Ahuntsic-Cartierville, explique résider 800 mètres à l'extérieur des limites de l'arrondissement. « Je travaille, je vis mes journées, je mange, j’achète, je pédale, je cours, je joue, je prie, dans les quartiers Bordeaux et Cartierville depuis 27 ans », dit-il. Il y cherche encore avec son épouse « la maison de (leur) rêves. »

Toujours à propos d'Ahuntsic-Cartierville, la candidate de Projet Montréal à un poste de conseillère, Fadia Nassr, habite dans le même édifice que M. Chitilian, dans Saint-Laurent. Elle explique y avoir déménagé, il y a quelques semaines, à la suite d'une séparation, mais précise avoir vécu là où elle se présente pendant 17 ans et y avoir élevé ses quatre enfants.

Dans LaSalle, la candidate à la mairie Kathy Landry (Projet Montréal), ne réside pas dans l'arrondissement, mais y exploite un centre de remise en forme.

Balarama Holnes, le candidat de Projet Montréal à la mairie de Montréal-Nord a d'abord trouvé notre question « ridicule ». Puis, il a fini par y répondre en affirmant avoir l'intention de quitter Ville-Marie pour déménager dans Montréal-Nord.

Malgré plusieurs demandes, l'attaché de presse d'Équipe Coderre Marc-André Gosselin ne nous a pas fourni d'explication concernant la mairesse sortante de Montréal-Nord Christine Black et le maire sortant de Saint-Léonard Michel Bissonnet.

De même, le parti n'a pas répondu à notre demande concernant la majorité de candidats de l'Équipe Coderre qui se présentent dans le Plateau-Mont-Royal sans y habiter.

Nora Chénier-Jones (Projet Montréal), la candidate à la mairie de Saint-Laurent, habite Outremont. Elle explique y avoir passé du temps, adolescente, et y avoir étudié au collège. Elle ajoute qu’elle y a fait la rencontre de son conjoint dans un parc. « On cherche actuellement à déménager à Saint-Laurent », dit-elle.

Scott McKay (Équipe Coderre), le candidat à un poste de conseiller dans Rosemont-La Petite-Patrie, n'a pas répondu à la question que nous lui avons adressée.

Dans le même arrondissement, le candidat de Projet Montréal, Jocelyn Pauzé n'a quitté Rosemont que l'an dernier, après y avoir vécu 35 ans. Il y travaille toujours. « Mon âme et ma vie sont dans Rosemont », dit-il.

La candidate de Projet Montréal à la mairie de Saint-Léonard, Julie Caron, aurait aimé se présenter dans Rosemont, mais la place était déjà prise. « J’ai donc décidé de me présenter dans l’arrondissement d’à côté », explique-t-elle.

Dans Ville-Marie, le candidat du parti Vrai changement, Steve Shanahan, a une réponse politique à donner. Il a déménagé vers Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, il y a six ans, après l'arrivée d'un troisième enfant, « parce que le quartier (Peter McGill) n’avait pas d’école publique ». C’est d’ailleurs le désir qu’une telle école voie le jour qui le motive à se porter candidat, à cet endroit, dans Ville-Marie.

Son adversaire Cathy Wong (Équipe Coderre) aurait pu se présenter dans le Plateau, où elle habite, mais elle a préféré Ville-Marie. Elle dit miser sur son expérience de travail au centre-ville, dans le milieu communautaire et les groupes de femmes.

Enfin, dans Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, le conseiller sortant d'Équipe Coderre, Frantz Benjamin, est propriétaire dans l'arrondissement, mais il a plutôt déclaré un domicile dans Rivière-des-Prairies. Après avoir été élu, il avait décidé de ne pas déménager, par commodité. Il est toutefois né dans Saint-Michel et y passe ses journées.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine