Retour

Un casino qui rapporterait 30 millions par année à Toronto

Le comité exécutif de Toronto, présidé par le maire John Tory, débattra, mardi, du mégaprojet d'expansion de l'hippodrome Woodbine, dans le nord-ouest de la ville.

Le plan inclut l’ajout de tables de jeu ainsi que la construction de deux hôtels, de boutiques, de bureaux et d’une salle de spectacle, notamment.

Un rapport municipal fait miroiter un dividende annuel de 26 à 31 millions de dollars pour Toronto, en plus de centaines de nouveaux emplois.

Certains conseillers municipaux comme Mike Layton craignent toutefois que le casino proposé n’aggrave les problèmes de pauvreté de ce secteur déjà défavorisé.

Le conseiller Layton affirme que les casinos tirent la majeure partie de leurs revenus de clients ayant une dépendance aux jeux de hasard.

Actuellement, Toronto n'a aucun casino. Les maisons de jeu les plus proches sont situées à Orillia et Niagara Falls.

Des emplois pour Rexdale

De son côté, la directrice municipale par intérim de Toronto, Giuliana Carbone, recommande au comité exécutif dans son rapport de donner le feu vert au projet, mais en maintenant 21 conditions établies en 2015.

Parmi celles-ci : les promoteurs devraient embaucher au moins 40 % de leurs employés dans la communauté locale.

La directrice générale du groupe de pression Toronto Community Benefits Network, Rosemarie Powell, affirme, elle, qu’au moins 60 % des employés devraient être recrutés dans le quartier Rexdale. Elle aimerait aussi que le casino offre un service de garde à ses employés.

Si le comité exécutif donne son aval mardi, le projet sera ensuite soumis à un vote au conseil municipal.

Plus d'articles