Retour

Un centre commercial paie 0 $ en impôt foncier à Toronto

Cartier, Prada, Michael Kors, Chanel : un complexe commercial du quartier Yorkville regroupant ces boutiques de luxe ne paie pas d'impôt foncier, en raison d'une entente remontant aux années 1950.

Le comité de gestion de Toronto doit discuter de la question la semaine prochaine.

Le centre commercial est la propriété de l’Université Victoria qui loue des espaces le long de l’artère commerciale la plus prisée de la ville.

Ces boutiques sont parmi les plus haut de gamme à Toronto. Tout le monde devrait payer sa juste part.

Janet Davis, conseillère municipale

Le complexe était évalué en 2012 à 142 millions de dollars. La Ville estime à 12 millions ses revenus perdus de 2009 à 2015.

L’Université Victoria bénéficie d’une exemption pour les institutions d'étude accordée par la province en 1951. C’est le cas aussi de l’Université de Toronto, mais l’établissement verse volontairement une indemnité chaque année à la Ville, font valoir les fonctionnaires.

Réponse de l'Université

De son côté, l’Université Victoria souligne qu’elle a utilisé son statut spécial afin d’investir dans la revitalisation du complexe The Colonnade dans les années 1960, notant que « le quartier était délabré à l’époque ».

« Grâce à ces édifices, dit l’Université, la Ville de Toronto a récolté des millions de dollars en revenu de taxation qu’elle n’aurait pas obtenus s’ils servaient toujours de résidences pour étudiants ».

L’établissement ajoute que ses profits sont investis dans les programmes éducatifs et les services aux étudiants.

Le rapport municipal recommande aux élus torontois d’appeler le gouvernement provincial à modifier la loi si une entente ne peut être conclue avec l’Université d'ici le 30 septembre.

Plus d'articles