Retour

Un certain engouement pour les élections municipales à Saint-Marcellin

Les élections municipales suscitent un certain intérêt à Saint-Marcellin. Alors que près du quart des conseils municipaux des petites municipalités du Québec ont été élus sans opposition, cinq des six postes de conseillers sont en élection et deux candidats briguent la mairie de la petite municipalité de 350 habitants.

Un texte de Julie Tremblay

Il est plutôt rare qu'un aussi grand nombre de citoyens se portent candidats dans les petites municipalités. Au Québec, ce sont d'ailleurs 55,7 % des conseillers qui ont été élus sans opposition au terme de la période de mise en candidature.

Le candidat à la mairie de Saint-Marcellin, Paul Émile Lévesque, fait d'ailleurs partie du conseil municipal depuis 16 ans, mais c'est la première fois que sa candidature sera soumise au vote des citoyens.

Il se présente avec toute une équipe de conseillers, dont le maire sortant, Pierre-André Vignola, qui quitte ses fonctions, mais souhaite rester au sein du conseil municipal comme conseiller.

Son adversaire, Patrice Bouillon, en est à ses premières armes en politique municipale. S'il ne fait pas nécessairement équipe avec d'autres candidats, il affirme que cet engouement pour les élections à Saint-Marcellin prouve une chose : « les gens veulent qu'il y ait du changement ».

Feste médiévale et familles

Les deux candidats s'entendent tous deux pour dire que Saint-Marcellin doit attirer davantage de jeunes familles, mais divergent d'opinion sur les façons d'y parvenir.

M. Lévesque propose entre autres de créer un réseau entre les familles et les gens qui souhaitent vendre des terrains, tandis que Patrice Bouillon affirme qu'il faut d'abord réparer plusieurs routes de la municipalité qui ne sont plus sécuritaires.

M. Bouillon souhaite également que la Feste médiévale de Saint-Marcellin devienne autonome et que la municipalité y investisse moins d'argent des contribuables .

De son côté, M. Lévesque, qui est aussi vice-président de l'événement, affirme que la Feste médiévale donne une visibilité incroyable à Saint-Marcellin et qu'il faut poursuivre la collaboration avec la municipalité.

En 2013, 51 % des électeurs avaient voté aux élections municipales de Saint-Marcellin. Seul le poste de maire était en élection.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine