Retour

Un comité formé pour diminuer le nombre de commotions cérébrales en Ontario

L'Ontario vient de mettre sur pied le comité consultatif de la loi Rowan visant à proposer un encadrement pour les jeunes sportifs en ce qui a trait aux commotions cérébrales.

Adoptée en juin dernier, la loi Rowan a été nommée en l'honneur de la jeune joueuse de rugby Rowan Stringer, morte après s'être blessée à la tête durant un match à Ottawa alors qu'elle n'avait que 17 ans.

L'Ontario est la première province canadienne à adopter une réglementation pour diminuer le nombre de commotions cérébrales chez les enfants et les adolescents dans le cadre de sports organisés et d'activités scolaires.

Le groupe va soutenir les mesures mises en place par le gouvernement pour détecter, prévenir et traiter les blessures à la tête.

Des parents, des experts en médecine, des chercheurs et des dirigeants sportifs seront du comité présidé par le vice-président des programmes médicaux au Centre de santé Saint-Joseph de Toronto.

Plus d'articles