Les six MRC de la Côte-Nord ont adopté une résolution pour dénoncer la façon de faire du Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) qui a organisé et annoncé un congrès où les MRC doivent fournir des représentants et répondre à des questions, sans qu'elles n'aient été consultées au préalable.

Un texte de François Robert

Le Congrès Horizon Côte-Nord doit avoir lieu les 26 et 27 mai à Baie-Comeau.

Selon le programme prévu par le CISSS, chaque MRC de la Côte-Nord dispose d’une plage horaire de 20 minutes pour répondre à sept questions imposées par le CISSS.

La préfète suppléante de la MRC de Sept-Rivières et mairesse de Port-Cartier, Violaine Doyle, abonde dans le même sens. « On n’accepte pas cette façon de faire. Il faut que les ministères apprennent à travailler autrement avec les MRC. »

Du côté du CISSS, le docteur Stéphane Trépanier, directeur de la santé publique pour la Côte-Nord, qui pilote l’organisation du congrès, plaide que de passer par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire pour qu’il demande aux MRC de participer au congrès est une procédure relativement standard dans la région.

C’est Radio-Canada qui a appris au directeur de la Santé publique de la Côte-Nord que des résolutions avaient été adoptées par les six MRC pour dénoncer la façon de faire du CISSS.

Les questions posées aux MRC ont pour but d'identifier les priorités pour améliorer la santé et la qualité de vie dans leurs milieux, précise Stéphane Trépanier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine