Les élus de Gatineau ont du pain sur la planche mardi lors de leur réunion régulière du conseil municipal.

Les conseillers vont adopter le programme du conseil pour les quatre prochaines années, se prononcer sur le lien de transport en commun rapide vers l'ouest, ainsi que sur d'autres dossiers dont un élargissement de l'accès aux parcs municipaux pour les chiens.

Programme du conseil 2017-2021

Le programme qui sera adopté mardi résulte d'un exercice entamé il y a plusieurs mois pour établir les grandes orientations du conseil jusqu'à la fin du mandat et les engagements qui permettront de les réaliser.

Les élus devraient aussi entériner leur nouvelle régie interne. Une nouvelle façon de procéder quant au dépôt des résolutions. Plusieurs conseillers municipaux se sont opposés à la première mouture de cette proposition. qui leur imposait de déposer leurs résolutions un mois avant la tenue d'un conseil.

Le comité exécutif, qui a piloté ces changements, souhaite ainsi éviter les longs débats sur des résolutions présentées à la dernière minute.

Train léger vers l'ouest

Le conseil municipal va finalement prendre position sur le système de transport rapide qui sera privilégié dans l'ouest de la ville.

Une résolution demandant l'appui du gouvernement du Québec pour l'implantation d'un système sur rail est à l'ordre du jour du conseil municipal mardi. La majorité des élus de ce secteur en plein essor font de cette question du transport, une priorité.

En février dernier, une étude de la Société de transport de l'Outaouais indiquait qu'un si un système rapide par bus était préférable pour régler les problèmes actuels de transport, il risquait de ne pas répondre aux besoins à long terme.

Une nouvelle étude est déjà en train d'être réalisée pour mieux tenir compte de la réalité frontalière de Gatineau et évaluer l'impact de l'arrimage avec Ottawa.

L'épicerie de l'île de Hull

Le dossier de l'épicerie de l'île de Hull refait surface à la Ville. Le conseiller du district de Hull-Wright, Cedric Tessier, souhaite obtenir l'appui de ses collègues afin de récupérer du fond des communautés une somme de 83 000 $ laissée par sa prédecesseure Denise Laferrière.

Mme Laferrière avait décidé de retirer son appui au projet d'épicerie l'an dernier. Elle avait préféré utiliser l'argent réservé pour l'épicerie, soit 300 000$, pour financer d'autres projets de son secteur.

Cet appui financier survient alors que la coopérative de solidarité qui tente depuis des années d'ouvrir une épicerie dans ce quartier de Gatineau est à finaliser son plan d'affaires.

Règlement sur les chiens

Gatineau propose d'assouplir sa règlementation afin d'autoriser les propriétaires de chien ou leurs gardiens à promener leur animal dans un plus grand nombre de parcs et de sentiers récréatifs à condition de les garder en laisse.

Le nouveau règlement devrait entrer en vigueur le premier juin.

Près d'une centaine de parcs demeureraient toutefois interdits de même que les aires de jeux d'enfants.

Même si la grande majorité des conseillers s'est montrée favorable à cette proposition, certains élus se sont dits préoccupés par la capacité de la ville à appliquer les nouvelles règles.

Ce changement à la règlementation, qui a soulevé beaucoup de commentaires dans les réseaux sociaux de la part de citoyens, devrait être approuvé.

L'ancien presbytère Très-Saint-Rédempteur

L'édifice qui abrite actuellement le Pavillon de la Résidence de l'Île fait l'objet d'une demande de démolition. Le comité sur les demandes de démolition de la Ville de Gatineau a approuvé cette demande du propriétaire Sam Chowieri

Des citoyens s'opposent toutefois à la disparition de l'immeuble. Le conseil municipal a entendu leur requête et va trancher la question.

Plus d'articles