Retour

Un conservateur albertain dénonce le site controversé The Rebel

Doug Schweitzer, candidat dans la course à la direction du Parti conservateur uni (PCU) de l'Alberta, demande à ses adversaires politiques de couper tous les liens avec le média en ligne The Rebel.

Un texte de Nicolas Pelletier

Lors des incidents de Charlottesville samedi, l’avocat de la région de Calgary a reproché à The Rebel, dans un tweet, de « défendre des nazis » tout en demandant à Jason Kenney et à Brian Jean, deux autres candidats à la chefferie conservatrice, de faire la même chose.

En entrevue à la radio de CBC, Doug Schweitzer a par la suite précisé sa pensée, expliquant ceci : « Juste avant qu’une femme soit tuée par une voiture, The Rebel offrait son soutien à des groupes suprémacistes blancs. »

Une présentatrice du Rebel couvrait en direct les affrontements à Charlottesville lorsqu’un véhicule a chargé un rassemblement antiraciste, tuant une manifestante, Heather Heyer.

À l’avis de Doug Schweitzer, le site est passé d’une « voix rafraîchissante sur de nombreux enjeux à une plateforme pour la droite alternative [alt-right] ».

En outre, le candidat à la chefferie du PCU a déclaré : « Les politiciens conservateurs ne devraient plus collaborer avec une plateforme qui admet la facilitation de la haine. »

Jason Kenney et Brian Jean ont tous deux dénoncé les groupes suprémacistes blancs, sans toutefois condamner explicitement The Rebel.

Un quatrième candidat à la course à la direction, Jeff Callaway, n’a pas non plus voulu se prononcer sur la question.

Droite alternative

Lundi, Ezra Levant a publié une note de service pour éloigner The Rebel des groupes suprémacistes marchant à Charlottesville.

Il a également pris ses distances de la droite alternative, qui, selon lui, est passé « d’une droite effrontée avec un sens de l’humour à quelque chose dirigé par des nationalistes blancs focalisés sur la race ».

« Les événements de Charlottesville et la couverture que nous en avons faite ont donné du carburant à nos détracteurs, qui tentent désespérément de nous dépeindre comme des racistes ou des néonazis », s’est défendu Ezra Levant.

Une déclaration insuffisante, selon Doug Schweitzer, qui a réitéré après la publication d’Ezra Levant sa volonté de couper tous les ponts entre le PCU et The Rebel.

Un des cofondateurs du Rebel, Brian Lilley, a quant à lui invoqué lundi le « ton rude » du média sur des thèmes comme l’immigration et l’islam pour quitter l’organisation, se disant « mal à l'aise d’en faire partie ».

Plus d'articles

Commentaires