Retour

Un député conservateur accusé de manquer de compassion à l'endroit des migrants nigérians

La députée fédérale et ex-bloquiste Monique Pauzé a dénoncé le manque de compassion de son homologue conservateur Pierre Paul-Hus, qui a suggéré vendredi que le Canada déporte illico les demandeurs d'asile en provenance du Nigeria.

« Il faut se demander pourquoi ils partent du Nigeria, demande la députée. Je trouve qu'on ne pose jamais la question. Pourquoi quittent-ils leur pays? Ce n'est pas par plaisir! Ils le quittent parce qu'il y a de la guerre, il y a la famine », a-t-elle plaidé.

En réponse à la question du député Paul-Hus, le secrétaire parlementaire à l'Immigration, Serge Cormier, a dit qu'Ottawa discutait actuellement de la situation avec Washington et que l'administration américaine avait « pris des actions très concrètes dernièrement » pour gérer le tout.

Le député Paul-Hus s’est défendu. « Ces gens-là, ce ne sont pas des gens qui sont dans un camp au Nigeria : ils s'organisent, ils ont les moyens de payer des passeurs. [...] Moi, la compassion, c'est envers les gens dans les camps. »

Il n'a pas été en mesure de dire si une déportation entrerait en contravention avec un traité international. « Actuellement, je ne peux pas vous le dire, parce que c'est complexe », a-t-il dit.

Jeudi, devant un comité de la Chambre des communes, un représentant du ministère de l'Immigration, Mike MacDonald, a déclaré qu'environ 2500 demandeurs d'asile étaient arrivés au Canada depuis les États-Unis seulement au mois d'avril.

Un avocat spécialisé en immigration a fait valoir que certains de ces migrants fuient le groupe terroriste Boko Haram.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine