Retour

Un député parle de tensions au sein du Parti libéral

Le député libéral de la Colombie-Britannique Darryl Plecas fait état de tensions au sein de son parti, et assure avoir menacé de quitter la formation politique pour sièger comme indépendant, si Christy Clark ne démissionnait pas.

Christy Clark avait déclaré qu’aucun de ses 42 députés libéraux ne lui avait demandé de quitter la direction du parti lors de la réunion du 27 juillet à Penticton.

Darryl Plecas, député d’Abbotsford South, dit que la déclaration de l’ex-première ministre ne l'inclut certainement pas.

Selon lui, les décisions politiques au sein du Parti libéral se prennent majoritairement de façon pyramidale, et parvenaient d’un cercle intérieur proche de la chef du parti. M. Plecas veut que le parti se concentre sur les intérêts des électeurs.

« Tous les électeurs méritent d’avoir une voix et pour cela il faut une direction inclusive », dit le député d'Abbotsford South.

Mme Clark a démissionné de ses postes de chef du parti et de députée de Kelowna West la semaine dernière. Le député Rich Coleman a pris le poste de chef intérimaire en attendant l’élection d’un nouveau chef.

M. Plecas, quant à lui, a déclaré qu’il ne s’intéresse absolument pas à faire campagne pour la direction du parti.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine