Retour

Un dernier bilan de session pour Germain Chevarie

Le député provincial des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie, a présenté vendredi son dernier bilan de session parlementaire.

Un texte d'Adrianne Gauvin-Sasseville en collaboration avec Philippe Grenier

M. Chevarie mentionne d'abord la somme des investissements de près de 37 millions de dollars qui ont été injectés dans la Municipalité depuis le mois de janvier.

Cette somme a permis de soutenir et de réaliser de nombreux projets, dont le Centre de recherches sur les milieux insulaires et maritimes (CERMIM), l'acquisition d'une grue-portique, la construction d'un centre sportif et l'implantation d'un service d'hémodialyse.

M. Chevarie souligne également le soutien du gouvernement pour le projet de remplacement des navires CTMA Vacancier et CTMA Voyageur. En mai dernier, le premier ministre Philippe Couillard s'est rendu aux Îles-de-la-Madeleine pour annoncer la construction d'un nouveau bateau qui serait finalisée d'ici trois à quatre ans.

Selon le député, près de 50 millions de dollars seront investis par Québec dans le remplacement des navires CTMA Vacancier et Voyageur, mais les coûts globaux pour ce projet sont toujours inconnus. La mise de fonds du transporteur CTMA sera de 10 millions de dollars.

L'ajout de 36 places au CPE La Ramée et d'un projet pilote en milieu familial ont aussi été mentionnés. Les Îles veulent attirer de nouvelles familles, alors que des familles déjà installées dans l'archipel cherchent toujours une place en garderie. Je suis très sensible aux jeunes familles qui viennent nous voir et qui disent, on manque de place et on ne trouve pas, pas en privé et pas en public, affirme le député.

Dossier sur la glace

Le projet des Résidences Plaisances, pour l'hébergement des personnes âgées, représente toujours un défi colossal selon le député. À un mois de la campagne électorale, le défi est grand, mais pas impossible. Le grand pas qu’on a fait, c’est d’avoir convaincu le ministère de la Santé et des Services sociaux de contribuer de façon importante., ajoute-t-il.

Le problème principal pour ce projet est le montage financier. C'est un dossier qui, pour une grande part, ne cadre pas dans aucun programme du gouvernement, précise-t-il.

Ce projet qui totalise des coûts de près de 56 millions de dollars est un dossier extrêmement ambitieux, qui touche trois grandes clientèles, indique M. Chevarie. Il y a des options actuellement qui sont à l'étude autant par la Société d'habitation du Québec que par le MESI, c'est principalement les deux instances qui sont visées, renchérit-il.

L'heure sera au bilan de carrière plus tard cet été. Le Madelinot a déjà annoncé qu'il ne se présentera pas aux prochaines élections.

Plus d'articles