Les funérailles de la première préfète du Québec ont eu lieu samedi à Longue-Rive. Des élus, des amis et des membres de la famille de Béatrice Thibeault-Maltais se sont réunis pour lui rendre hommage. Beaucoup se souviendront d'une pionnière dans le monde municipal de la Haute-Côte-Nord.

Un texte de Émile Duchesne

Le stationnement de l'église de Longue-Rive s'est rempli pour les funérailles de celle que beaucoup connaissent en tant que « madame Maltais ».

Le maire de Longue-Rive et préfèt de la Haute-Côte-Nord, Donald Perron, qui a été conseiller municipal lorsque madame Maltais était mairesse, se souvient d'une femme dévouée.

Donald Perron explique que Béatrice Thibeault-Maltais a réussi habilement à concilier son travail, ses implications politiques et sa vie de famille, elle qui a eu 11 enfants et qui en a adopté deux.

De l'importance de donner à sa communauté

Claire Maltais, la fille de Béatrice Thibeault-Maltais, raconte que l'enfance de sa mère a été marquée par des relations difficiles avec son père, Hermel Thibeault.

Tout comme son mari, Lauréat Maltais, Béatrice Thibeault-Maltais s'est impliquée politiquement dans sa communauté.

Paver la voie aux femmes

En 1981, l'élection de Béatrice Thibeault-Maltais à la mairie de Sault-au Mouton, aujourd'hui Longue-Rive, a fait des vagues jusqu'à Québec. Pauline Marois, alors ministre de la condition féminine, a qualifié de modèle son implication politique. Mais il n'a pas toujours été facile pour madame Thibeault-Maltais d'évoluer dans un milieu dominé par les hommes.

Au cours de ses deux mandats à la mairie, elle a notamment résolu le problème du manque d'approvisionnement en eau potable de Sault-au-Mouton en faisant ajouter environ 170 000 litres d'eau par jour au système déjà en place sans augmenter les taxes municipales.

Citoyenne impliquée, Béatrice Thibeault-Maltais a aussi été commissaire scolaire.

Elle a reçu le prix Germina-Émond-Fournier en 2011 qui souligne sa contribution à l'amélioration des conditions de vie des femmes de la Côte-Nord et à l'avancement de leur cause.

Elle est décédée le 19 mars à l'âge de 93 ans.

Avec les informations de Émilie Talbot-Hamon et de Olivier Roy-Martin

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine