Retour

Un élu de l’Outaouais se défend d’avoir regardé un match en pleine commission

Le député de Papineau à l’Assemblée nationale, Alexandre Iracà, soutient qu'il n'a pas regardé un match de hockey durant les travaux d'une commission parlementaire.

L'attaché du député libéral a fourni cette réponse, mardi, lorsqu'il a été interrogé sur un incident survenu la semaine dernière, lors de l'étude du projet de loi 151 visant à prévenir les violences sexuelles sur les campus universitaires.

Un échange entre la ministre responsable de l'Enseignement supérieur, Hélène David, et la députée péquiste Catherine Fournier a été interrompu momentanément par le son d'un match de hockey provenant de l'ordinateur portable du député.

L'attaché de M. Iracà, Michel Pilotte, indique que le député tentait de trouver des informations liées aux travaux de la commission, et que son ordinateur s'est ouvert sur la partie de hockey opposant Montréal à Détroit.

Dès que l’élu a pris connaissance de la situation, il a immédiatement fermé son portable, souligne l’attaché. Il ajoute que si M. Iracà suivait vraiment la partie, l'extrait capté par les caméras aurait été de plus longue durée.

Sur la vidéo tournée durant les travaux de la commission, on peut entendre Alexandre Iracà s'excuser auprès de la ministre David tout en esquissant un large sourire. On peut aussi voir le député Marc Carrière, assis à la droite de son collègue, tenter de contrôler un fou rire.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires