Retour

Un encadrement plus sévère pour les chiens dangereux à Toronto

Le conseil municipal de la Ville Reine a voté à l'unanimité en faveur d'un nouveau règlement qui accroît la responsabilité des propriétaires de chiens en cas d'attaque.

Parmi les amendements apportés à la loi municipale, les chiens qui ont commis des attaques contre des êtres humains ou d’autres animaux de compagnie seront inscrits dans un registre, tout comme leurs propriétaires.

Ces derniers devront par ailleurs s’afficher en public quand ils promènent leur chien.

Le nouveau règlement entre en vigueur en mars 2017.

Le fer de lance des changements apportés à la loi est Anna-Maria Mountfort, la mère d’une fillette mordue au visage par un chien en 2012.

Elle s’est dite soulagée par la décision prise par les conseillers municipaux, mercredi.

Un règlement trop vague ?

L’Ontario dispose déjà d’une loi provinciale sur les chiens dangereux.

Toutefois, elle porte essentiellement sur la propriété et l’élevage de races de chien particulières, notamment les pitbulls.

Une des limites du nouveau règlement municipal, selon plusieurs, est justement qu’il ne fait pas de distinction entre un chihuahua et un rottweiler.

Une simple morsure, quelle que soit sa gravité, peut potentiellement faire inscrire le chien et son maître sur le registre, et ce indéfiniment.

Les propriétaires peuvent toutefois en appeler d’une telle décision et la Ville peut réviser son jugement s’il est prouvé que le chien a agi dans le cadre de la légitime défense.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine