Retour

Un groupe d'entreprises à Edmonton craint une augmentation de l'impôt foncier

Prosperity Edmonton, un groupe représentant les petites et moyennes entreprises, demande au conseil municipal de ne pas augmenter le taux de l'impôt foncier dans le prochain budget pour ne pas mettre en péril les emplois dans la ville.

Prosperity Edmonton propose son aide à la Ville pour trouver des moyens de gérer la croissance économique sans avoir recours à une hausse des impôts fonciers. Selon le groupe, cela nuirait à la création d'emplois.

Selon Prosperity Edmonton, entre 2006 et 2016, le nombre d'entreprises à Edmonton a augmenté de 11 %. Mais la facture relativement aux coûts de l'impôt foncier sur les commerces a, elle, augmenté de 124 %, avance aussi le groupe.

« Les entreprises d'Edmonton continuent de faire face à des augmentations de coûts de la part des différents ordres de gouvernement », se décourage Janet Riopel, présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce d'Edmonton.

Le maire Don Iveson a déclaré que les augmentations sont attribuables au fait que la Ville doit réparer les routes, les trottoirs et payer pour l'agrandissement du train léger sur rail.

« Que ce soit le renouvellement du quartier, le pavage des routes ou la construction de centres récréatifs, le coût de ces projets est élevé et nous avons répondu aux Edmontoniens depuis les 10 dernières années qui demandent de ne pas laisser la ville s'effondrer parce que c'est mauvais pour les affaires », ajoute le maire.

Un taux plus élevé qu'ailleurs

Le communiqué du groupe Prosperity Edmonton fait également remarquer que l'impôt foncier pour les commerces à Edmonton est 17 % plus élevé qu'à Calgary.

« L'impôt foncier pour les entreprises d'Edmonton augmente plus rapidement que celui des grandes villes du Canada », a déclaré Anand Pye, directeur général de l'Association de développement immobilier commercial.

Don Iveson, le maire d'Edmonton, a déclaré que la Ville travaille chaque année avec la Chambre de commerce pour trouver des moyens de rendre Edmonton plus compétitive.

Mais il dit ne pas être fermé à l'idée et discutera avec le conseil municipal de la possibilité de maintenir le taux d'imposition actuel pour le budget d'automne.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque