Retour

Un groupe proteste contre le projet de mégahôpital de Windsor-Essex

Une quinzaine de personnes opposées au nouvel emplacement du mégahôpital de Windsor ont fait une sortie publique vendredi, en espérant en faire un enjeu électoral à moins d'une semaine du scrutin provincial en Ontario.

Les militants ont lancé une offensive publicitaire avec une nouvelle pancarte sur laquelle on peut lire en anglais : « Ne fermez pas les campus Metropolitain et Ouellette ».

« C'est frappant de voir que quatre ans après l'annonce du plan pour le mégahôpital, beaucoup de gens ne savent pas que les deux campus actuels de l'hôpital seront démolis », indique Philippa von Ziegenweidt, la porte-parole du groupe Citizens for an Accountable Megahospital Planning Process (Citoyens pour un processus de planification responsable du Mégahopital).

Positions des partis

Questionnée au sujet de l'hôpital cette semaine, la chef néo-démocrate, Andrea Horwath, a indiqué que l'emplacement du projet devait être déterminé par la communauté locale, une position également défendue par le gouvernement libéral sortant.

Les conservateurs comptent faire plus de consultations publiques sans préciser ce qu'il adviendra du projet.

Le nouvel établissement, dont les coûts de construction sont évalués à 2 milliards de dollars, a l’appui des trois principaux partis politiques, selon le directeur de l'Hôpital régional de Windsor, David Musyj.

Le mégahôpital aura pignon sur rue à côté de l’aéroport de Windsor et sera en mesure de servir 400 000 personnes.

Les appels d’offres seront bientôt lancés pour la construction qui doit débuter d’ici 2021.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine