Retour

Un nombre record de Britanno-Colombiens s'expriment sur la réforme électorale

La question de la réforme électorale en Colombie-Britannique a suscité un engagement du public plus grand que toute autre période de consultation dans l'histoire de la province, selon le gouvernement.

Un texte d’Eva Uguen-Csenge

Plus de 88 000 questionnaires ont été remplis par des Britanno-Colombiens voulant donner leur avis sur l’avenir des élections provinciales.

En octobre 2017, le gouvernement NPD a annoncé son intention de remplir sa promesse de laisser le choix aux Britanno-Colombiens quant aux futures élections. Les électeurs pourront participer à un référendum sur la représentation proportionnelle avant la fin novembre.

Selon le gouvernement, le site d’engagement public sur le référendum a été visité plus de 180 000 fois et les visiteurs ont pris en moyenne 16 minutes pour remplir le questionnaire.

Les répondants étaient invités à donner leur avis sur la conception du scrutin, la question à poser lors du référendum et la possibilité que des organismes militant pour un mode de scrutin en particulier reçoivent des fonds publics.

« Ces contributions vont aider à formuler le processus de référendum et, au final, la décision sur l’avenir de notre démocratie sera prise par les Britanno-Colombiens », affirme le procureur général David Eby par communiqué.

Un rapport sera rédigé selon les commentaires soumis et sera publié sur le même site au printemps. Le Cabinet prendra ensuite une décision.

L’année dernière, la province avait indiqué qu’il faudrait un score de plus de 50 % en faveur de la représentation proportionnelle pour pouvoir changer le système actuel.

Plus d'articles