Le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx, souhaite confirmer le déménagement de l'usine Anacolor de Cap-Rouge d'ici la fin de la session parlementaire, le 15 juin.

Sébastien Proulx se défend de laisser traîner le dossier. Le ministre a confirmé en marge d'un point de presse qu'un terrain a été identifié pour permettre à l'usine Anacolor située à Cap-Rouge de poursuivre ses activités, loin des secteurs résidentiels.

Le futur terrain se trouverait aussi dans la région de Québec.

Le ministre a cependant expliqué que la relocalisation d'une usine implique plusieurs ministères au sein de son gouvernement.

Pourparlers

Des pourparlers ont entre autres été effectués entre les ministères de l'Environnement et de l'Économie.

Depuis des mois, la pression citoyenne s'accentue sur le gouvernement Couillard, afin qu'il déménage l'usine.

Des élèves et des employés de l'école Marguerite-D'Youville située tout près ont notamment été incommodés par des odeurs persistantes.

Le ministre invoque des « enjeux économiques » pour Anacolor.

« Il y a des enjeux de rétention de main-d'oeuvre, parce qu'on a des gens à déplacer, il faut que l'entreprise continue à fonctionner, c'est créateur d'emplois » énumère le ministre.

Plus d'articles