Retour

Un premier rapport sur les cas de harcèlement dans la fonction publique au Manitoba

Il y a eu 20 allégations de harcèlement sexuel et une centaine d'autres accusations d'inconduite impliquant des fonctionnaires de la province l'an dernier, selon un rapport du gouvernement du Manitoba rendu public mardi.

C’est la première fois que le Manitoba rend publiques les statistiques annuelles sur le nombre de plaintes déposées en matière de harcèlement, d’intimidation et de méconduite de la part des employés de l'État.

Selon le rapport, 12 plaintes ont mené à des enquêtes portant sur des allégations de harcèlement sexuel l'an dernier, et 7 de ces accusations étaient fondées.

Le rapport mentionne aussi 105 allégations d'intimidation ou de harcèlement autre que sexuel, et 351 allégations touchant des inconduites qui peuvent être par exemple des conflits d’intérêt ou des tentatives de fraude.

Des allégations faites par des employées au sujet du comportement d’un ancien ministre du gouvernement néo-démocrate ont amené le gouvernement en place à annoncer, en février, une nouvelle procédure pour recueillir et traiter les plaintes.

Les employées avaient entre autres indiqué qu'aucune mesure n'avait été prise par la province à la suite de leurs plaintes envers l’ancien ministre Stan Struthers, qui a quitté la politique en 2016.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque