Retour

Un projet de loi pour interdire le port obligatoire des chaussures à talons hauts

Les chaussures à talons hauts pourraient bientôt disparaître des pieds des serveuses dans les restaurants du Manitoba. Un projet de loi privé a été déposé à la Chambre afin que le port de ces chaussures inconfortables et inappropriées ne soit plus obligatoire dans les lieux de travail.

La députée néo-démocrate Nahanni Fontaine a présenté mercredi le projet de loi 219 afin de modifier la Loi sur la sécurité et l'hygiène du travail.

Si le projet de loi ne s’arrête pas uniquement aux chaussures à talons hauts, la députée dit qu'il a été présenté en pensant aux travailleuses de la restauration.

« Ce n'est pas normal de voir de jeunes femmes porter des chaussures à talons hauts pendant 5, 6 ou 8 heures dans un restaurant. Nous devons en faire plus pour elles, affirme Nahanni Fontaine. Les talons hauts ne sont pas adéquats pour le travail debout. »

Le projet de loi 219 veut interdire aux employeurs d'exiger que les employés portent des chaussures qui ne sont pas « appropriées à la protection requise pour le travail du travailleur » ou ne permettent pas au travailleur de remplir ses fonctions en toute sécurité.

Nahanni Fontaine a déclaré que cette exigence a tendance à s'appliquer uniquement aux femmes. « On sexualise les femmes sur le lieu de travail », a-t-elle dit.

Ce projet de loi est une nouveauté au Manitoba, mais une pétition en 2016 a recueilli environ 2000 signatures réclamant une telle interdiction.

La Colombie-Britannique et l’Ontario ont déjà des lois qui interdisent aux employeurs de forcer leurs travailleuses à porter des chaussures à talons hauts.

Plus d'articles