Retour

Un « quartier Sainte-Famille » est sur la table à Sherbrooke

Services immobiliers First a en tête un projet d'envergure pour le terrain où se trouve le couvent des Petites Soeurs de la Sainte-Famille à Sherbrooke.

En tout, 23 bâtiments sont projetés dans ce qui formerait « le quartier Sainte-Famille ». « On va avoir de la maison de ville, des petits bâtiments triplex, des produits locatifs pour les 55 ans et plus, des produits locatifs qui vont avoir des caractères abordables […] et des commerces de proximité », énumère l’un des promoteurs, Matthieu Cardinal.

Selon lui, la sauvegarde de la Maison générale est au cœur du concept. « Ce projet vise à densifier un site où se trouve un patrimoine religieux pour la Ville de Sherbrooke », poursuit-il.

À l’heure actuelle, la plupart des Sœurs vivent dans un bâtiment récemment construit sur leur terrain, où elles peuvent recevoir des soins. Certaines vivent toutefois encore dans la Maison.

Autres priorités

Le mont Bellevue, situé juste à côté, est lui aussi sur la liste des priorités des promoteurs. « C’est un site où il fallait avant tout protéger le Mont-Bellevue et la Ville de Sherbrooke nous a identifié cet enjeu dès le départ », confirme M. Cardinal.

Un accès menant à l’Université de Sherbrooke et au Mont-Bellevue serait également prévu. Le site, soutient le promoteur, deviendrait carrément « l’entrée du campus de l’Université de Sherbrooke ».

Autre objectif privilégié par Services immobiliers : la réhabilitation « à l’échelle humaine » de la rue Galt.

« La rue Galt, si vous y avez déjà marché sur l’axe entre le boulevard de l’université et la rue Jacques-Cartier, vous conviendrez avec moi que c’est pénible et que ce n’est pas adapté aux piétons », plaide Matthieu Cardinal.

Consultation à venir

Conseiller municipal et président du Comité consultatif d’urbanisme, Vincent Boutin admet que le projet risque de faire réagir.

« Il y a effectivement un projet qui est sur la table. Nous, ce qu’on a demandé au promoteur, c’est qu’il y ait, la semaine prochaine, une soirée d’informations à la population pour écouter ce que les citoyens ont à dire de ce projet-là », explique-t-il.

Selon lui, la proposition des promoteurs répond aux objectifs d’urbanisation de la Ville de Sherbrooke. Néanmoins, il insiste sur l’importance de consulter la population.

« Compte tenu de l’importance du couvent pour les Sherbrookois, on se doit d’inclure la population dans cette démarche de trouver un projet qui va passer la rampe de l’acceptabilité sociale », assure-t-il, ajoutant que la question de l’avenir du site, mis en vente par les Sœurs, allait finir par se poser.

L’objectif, poursuit-il, est de trouver l’équilibre entre la densification urbaine et la préservation du bâtiment. Les stationnements, par exemple, devraient être invisibles de la rue. Du même souffle, il admet que la Ville de Sherbrooke n’a jamais vu de projet du genre.

« Généralement, on fait un projet résidentiel ou un projet commercial ou un projet résidentiel. Là, c’est les trois en même temps », dit-il.

La consultation citoyenne aura lieu mardi projet, le 10 juillet, à compter de 19 h à la Maison générale.

Plus d'articles