Retour

Un rapport dévoile des irrégularités à Normétal

Un rapport comptable sur les finances de la municipalité de Normétal, dont ICI Abitibi-Témiscamingue a obtenu copie, fait état de certaines irrégularités. Le rapport de Raymond Chabot Grant Thornton, basée sur la vérification comptable effectuée à la demande de dix citoyens en 2013, vise les années 2008 à 2012 et essentiellement la directrice générale de la municipalité.

Avec les informations de Marc-Olivier Thibault

En février dernier, Raymond.Chabot Grant Thorton a remis son rapport dans lequel on apprend que la directrice générale n'avait aucun contrat de travail entre 2008 et janvier 2010. Pour cette période, il n'existe aucune preuve d'approbation du salaire, aucune mention d'une augmentation salariale de 2 % dans le dossier de l'employée ni de résolution approuvant le pourcentage d'augmentation.

Entre 2009 et 2011, la directrice générale a reçu une allocation automobile de 90 dollars par semaine. La firme n'a trouvé aucune mention de cette allocation octroyée au dossier de l'employée ni de résolution approuvant celle-ci.

Petite caisse

Les transactions de la petite caisse de la municipalité ont aussi été relevées. En 2008, cinq transactions ont été remboursées à des personnes qui ne sont pas identifiées. Dans d'autres cas, il manque aussi les pièces justificatives. On compte plusieurs dizaines d'opérations similaires entre 2009 à 2012.

Qui paiera la facture?

La municipalité souhaite maintenant faire payer la facture au groupe de citoyens qui avait demandé le rapport évalué à 70 000 dollars.

« C'est une vérification comptable par rapport à la directrice [pour voir] si il n'y avait pas eu de la fraude ou des virements de fonds [et] ça [n'a] pas été le cas, évalue M. Lévesque. Tout ce qui a été noté qu'on a regardé dans le dossier avec le notaire, rien ne portait à dire que Mme la directrice Lyne Blanchet était coupable de quoi que ce soit. »

Le Code municipal du Québec permet à la municipalité de remettre la facture aux citoyens-demandeurs si, selon elle, une vérification ne lui est pas profitable.

La directrice générale de Normétal, Lyne Blanchet, a refusé notre demande d'entrevue.

Le rapport n'est ni un audit ni un examen et ne donne pas de recommandation sur la conduite que la municipalité devrait adopter par la suite.

Plus d'articles

Commentaires