Retour

Un record de nominations pour les pires routes de la province

L'Association canadienne des automobilistes (CAA) dévoile son 15e palmarès annuel des 10 pires routes de la province. Jamais l'association n'avait reçu autant de suggestions.

Un texte de Myriam Eddahia

Pour une deuxième année consécutive, la rue Burlington Est du quartier industriel de la ville de Hamilton est la pire route, selon les internautes qui ont signalé les routes les plus endommagées de la province.

La route 49 du comté de Prince Edward se classe en deuxième position tandis que la rue Duckworth à Barrie, à 65 km au nord de Toronto, remporte la troisième place.

Quelque 3500 routes qui ont été signalées par des dizaines de milliers de participants.

Les trois quarts des répondants se sont plaints de la présence de nids-de-poule et de la chaussée endommagée, 14 % ont souligné une piste cyclable inadéquate ou inexistante et 10 % ont mentionné la congestion routière.

Pendant un mois, les automobilistes, qui représentent les trois quarts des votes, les cyclistes et les piétons se sont prononcés sur l'état des routes ontariennes. Les motocyclistes et les usagers des transports en commun figurent également parmi les participants qui ont voté.

En collaboration avec la CAA, l'Association des constructeurs de routes de l'Ontario (ORBA) évalue l'état des routes « en nomination » et présente ensuite ses conclusions aux gouvernements concernés.

Le contexte électoral actuel est le moment opportun pour s'assurer que l'état des routes ontariennes soit pris en compte lors du vote pour l'élection provinciale du 7 juin, selon Raymond Chan.

Pas de repos à Toronto

L'avenue Eglinton Ouest est en tête de liste des pires routes torontoises, suivie de la rue Dufferin, de la rue Yonge, de l'avenue Eglinton Est et de l'avenue Steeles Est, selon le palmarès présenté cette année.

« Le palmarès annuel est un indicateur [de l'expérience] des usagers de la route [...]. Plusieurs rues continuent d'être un problème pour le public malgré leurs multiples apparitions sur la liste », dit le spécialiste en relations gouvernementales de la CAA du Centre-Sud de l'Ontario, Raymond Chan.

Il ajoute que le palmarès annuel souhaite rappeler l'importance de faire des conditions des infrastructures routières une priorité.

Un problème qui persiste

Depuis sa première apparition sur la liste des pires routes de la CAA il y a neuf ans, la rue Burlington Est, grande gagnante de la pire route en Ontario, a continuellement monté dans le classement.

La rue Dufferin, à Toronto, a figuré à neuf reprises dans la liste des pires routes ontariennes depuis la création du palmarès en 2003.

L'avenue Carling, à Ottawa, et la route 49, dans le comté du Prince Edward, sont également apparues sur la liste plusieurs fois par le passé.

Raymond Chan dit comprendre que la réfection de la chaussée peut prendre du temps.

Palmarès régionaux

Dans l'ouest de la province, Ontario 6 à Caledonia remporte la manche suivie de la rue Plank à Hagersville et la rue Oxford Est à London.

Dans le nord de l'Ontario, la rue Letts Cemetery, à Eganville, a été nommée la pire de la région suivie des rues Maley Drive et Lorne à Sudbury.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un homme danse sur le toit de sa voiture





Rabais de la semaine