Retour

Un sénateur réclame la gratuité pour le pont de la Confédération

Un sénateur de l'Île-du-Prince-Édouard revient à la charge pour réduire ou éliminer le péage sur le pont de la Confédération. Percy Downe juge que les utilisateurs du pont qui enjambe le détroit de Northumberland sont pénalisés par rapport aux utilisateurs des autres ponts fédéraux au pays.

Un texte de François Pierre Dufault

Le représentant de la province insulaire à la Chambre haute dénonce l'incohérence d'Ottawa par rapport au financement des ponts fédéraux.

Percy Downe trouve injuste qu'il en coûte 47 dollars aux automobilistes pour emprunter le pont de la Confédération aller-retour, alors qu'il sera gratuit d'emprunter le nouveau pont Champlain qui est en chantier entre Montréal et la Rive-Sud de l'île.

Il propose donc de réduire, voire éliminer le péage sur le pont qui relie l'Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick.

Percy Downe fait le pari qu'en prolongeant le contrat d'exploitation de Strait Crossing Bridge Limited au-delà des 35 ans prévus, l'entreprise toucherait des subventions fédérales sur une plus longue période et parviendrait ainsi à récupérer son investissement initial dans la construction du pont sans qu'elle ait recours à un péage.

Enjeu électoral

Ce n'est pas la première fois que le sénateur de Charlottetown réclame la gratuité pour le pont de la Confédération. Mais à un peu plus d'un an du prochain scrutin fédéral, il espère en faire un enjeu électoral comme l'a été la question du péage à Montréal.

Au départ, les politiciens au Québec étaient tous d'accord pour qu'il y ait un péage sur le pont Champlain. Puis, le premier ministre a changé d'idée. Le maire de Montréal aussi. Et le gouvernement fédéral a acquiescé à leur demande à la veille des élections, souligne Percy Downe. J'espère que nous pourrons faire [du péage] un enjeu électoral à l'Île-du-Prince-Édouard et aussi au Nouveau-Brunswick.

Le gouvernement fédéral n'a toutefois pas l'intention, pour l'instant, de renégocier son entente avec l'entreprise Strait Crossing Bridge Limited dans le but d'éliminer le péage sur le plus long pont au pays.

Cette entente est en vigueur jusqu'en 2032. L’opérateur possède le droit exclusif quant au péage sur le pont de la Confédération. Le barème des droits de péage [...] a été établi en 1997 en fonction des tarifs des traversiers alors en vigueur, précise un porte-parole de Transports Canada dans une déclaration écrite à Radio-Canada. Il n’existe aucune disposition dans l’entente actuelle relative à l’élimination ou la réduction des droits de péage.

Plus d'articles