Retour

Un seul bureau de vote pour les Français en Atlantique, certains renoncent à voter

Des Français vivant en Atlantique ont décidé de ne pas voter samedi, au premier tour de l'élection présidentielle française, parce qu'ils devaient pour cela se déplacer à leur consulat le plus près, qui se trouve à Moncton.

Marie Girardeau, qui vit à Halifax, a choisi de ne pas s'inscrire sur les listes électorales.

« Me déplacer à Moncton, ça prend à peu près deux heures et demie de route, ce qui fait cinq heures aller-retour. Puis, je n’ai pas de voiture. Donc, il faudrait que je loue une voiture et que je paie l’essence. C’est beaucoup de temps et d’argent. Là, c’est pour aujourd’hui, mais dans 15 jours on recommence. C’est ce qui m’a découragée un peu », explique Mme Girardeau.

Les électeurs français ont la possibilité de voter par procuration, c'est-à-dire en demandant à un proche de remplir à leur place un bulletin de vote. Mais plusieurs n’ont pas retenu cette solution, dont l'entrepreneur Julien Rousseau-Deumarcet, qui vit aussi à Halifax.

« La procuration, quand vous êtes à l’étranger il y a beaucoup de papiers à faire. Pour faire une procuration, c’est beaucoup d’étapes juste pour pouvoir donner votre vote à quelqu’un. C’est aussi compliqué que se déplacer, en fait. Il faut avoir confiance, il faut lui dire pour qui voter et il faut qu’il le fasse, qu’il choisisse la personne pour qui vous votez », affirme Julien Rousseau-Deumarcet.

Le consulat a fait des efforts pour faciliter le vote, souligne Laurence Monmayrant, consule générale de France à Moncton et Halifax.

« Cette fois-ci, le choix a été fait d'avoir un bureau unique à Moncton. Alors, c'est vrai que ça suppose un déplacement, mais c'est aussi la raison pour laquelle nous avons, en amont du scrutin, organisé des permanences consulaires à Halifax pour permettre aux Français de donner une procuration », indique Laurence Monmayrant.

Les électeurs français vivant au Canada pourront aussi voter pour le second tour de l’élection présidentielle le samedi 6 mai.

Un peu plus de 1000 Français sont inscrits sur la liste électorale du Consulat général de France à Moncton. Au Canada, on recense en tout 83 000 électeurs français.

Avec les informations de Stéphanie Blanchet et d'Anne-Marie Provost

Plus d'articles

Commentaires