Retour

Un système de communications d’urgence désuet met en péril les Manitobains, dit Pallister

Le système de réseautage FleetNet facilite la communication entre premiers répondants, secouristes, ambulanciers, pompiers et policiers de la province. L’équipement a été acheté par le gouvernement en 1990 et, selon le premier ministre, l’équipement est à la fin de sa vie utile.

Dans un communiqué publié vendredi après-midi, M. Pallister soutient que les néo-démocrates savaient dès 2008 que le système de communication devait être remplacé et qu’à partir de 2014, l’équipement ne serait plus pris en charge.

« [Le gouvernement néo-démocrate] a reçu des notifications en octobre 2012 disant qu’il faudrait prendre une décision par rapport au système avant la fin de l’année civique si le gouvernement voulait atténuer les risques de défaillance du système à l’avenir. […] Aucune décision n’a été prise », commente-t-il.

En outre, le premier ministre dit que le manufacturier ne fabrique pas de pièces de rechange pour le modèle utilisé par le Manitoba depuis 2003.

En cas de panne, le personnel du gouvernement doit solliciter des provinces ayant déjà mis à niveau leurs systèmes pour s’approvisionner en pièces détachées. Si, par contre, les employés reviennent de leurs missions de maraudage les mains vides, la province se tourne vers les ventes aux enchères en ligne eBay pour trouver les pièces abandonnées, explique le premier ministre.

Cette indisponibilité de pièces de rechange se traduit par une augmentation du temps d’arrêt du système de communication, souligne le chef conservateur, de 700 heures d’arrêt en 2012 à plus de 1000 heures où le système n’était pas disponible depuis janvier 2016.

Selon Brian Pallister, le remplacement du système pourrait coûter jusqu’à 400 millions de dollars.

Une tactique de diversion, selon le NPD

La chef intérimaire du Nouveau Parti démocratique, Flor Marcelino, rétorque que « contrairement aux affirmations du premier ministre, l’ancien gouvernement a commencé, il y a plusieurs années, à poser des gestes concrets vers le remplacement du système FleetNet. » Selon Flor Marcelino, Brian Pallister aurait eu tous ces renseignements peu après son assermentation.

La députée soutient que le premier ministre conservateur dénature les actions de l’ancien gouvernement de Greg Selinger dans le but de détourner l’attention du public de la suppression d’emplois et de services par les conservateurs.

« Il tente de provoquer une crise pour justifier ses coupes dans les services », lance-t-elle.

Plus tôt dans la journée, le ministre de l’Infrastructure Blaine Pederson avait annoncé que la province débourserait 502 millions de dollars l’année prochaine pour les travaux routiers et autres infrastructures.

D’après le leader parlementaire du NPD, Jim Maloway, l’annonce signale une coupure dans les infrastructures.

« Nous avions investi 628 millions dans les travaux routiers en 2015-2016, fait-il valoir. Aujourd’hui, le gouvernement a avoué qu’il réduit ce montant-là de 20 %. Au lieu d’assumer le fait qu’il réduit son investissement, le gouvernement a présenté la coupure comme un “engagement solide à l’égard des infrastructures”. Finalement, il n’en est rien. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?