Retour

Une autre candidate montrée du doigt en raison des réseaux sociaux

Au tour de la candidate néo-démocrate Katherine Swampy de voir son passé scruté à la loupe par ses adversaires politiques sur les réseaux sociaux.

Mme Swampy, qui souhaite représenter la nouvelle circonscription de Battle-River-Crowfoot pour le Nouveau Parti démocratique, a tenu des propos injurieux sur Facebook lors d'un débat mouvementé, en 2011.

Les commentaires en question ont été gazouillés vendredi par un ancien stratège du Parti libéral.

Le mari de la candidate, Armand Swampy, a également partagé sur Instagram une photo dans laquelle il apparaît en compagnie de trois autres hommes, dont un brandit un pistolet de façon menaçante.

L'image, captée il y a cinq ans, a été retirée depuis.

Excuses et contre-attaque

La candidate a présenté ses excuses vendredi sur Facebook.

Dans un autre échange, elle a spécifié que l'un des hommes qui apparaissent sur la photo controversée est le jeune frère de son mari qui s'est suicidé en 2013. « Publier la photo de quelqu'un qui a perdu la vie pour renforcer un stéréotype est un manque de respect, non seulement envers moi et mon conjoint, mais aussi pour tous les amis et la famille de la personne disparue », s'est défendu la candidate.

Le NPD, de son côté, a spécifié que l'arme en question était un jouet.

Aux dernières nouvelles, Katherine Swampy était toujours candidate en vue des élections du 19 octobre.

Plusieurs candidats ont été fortement critiqués au cours des dernières semaines en raison de leur comportement sur les réseaux sociaux. Certains, comme Joy Davies (PLC), jeudi, ont même dû abandonner la campagne.

Plus d'articles

Commentaires