Retour

Une communauté autochtone intéressée par le port de Gros-Cacouna

La Première Nation Malécite de Viger a manifesté au gouvernement fédéral son intérêt pour l'achat éventuel du port de Gros-Cacouna. Radio-Canada a appris que la proposition avait été formulée dans le cadre du programme fédéral visant la vente de 25 ports situés dans les trois régions de l'Est du Québec.

Pour l’instant, très peu de détails du projet sont connus. Des échanges d’information ont eu lieu entre les Ottawa et Québec. Le projet inclurait notamment une proposition en lien avec la protection des bélugas.

Les Malécites revendiquent des droits ancestraux sur le site du port. Le nouveau grand chef de la communauté, Jacques Tremblay, possède aussi une petite flottille de pêche et a déjà manifesté un intérêt pour le développement économique.

La communauté reste toutefois grandement préoccupée par les questions environnementales et particulièrement par le sort des bélugas.

Un intérêt de Québec?

Interrogé à ce sujet, le gouvernement du Québec a indiqué être au courant de l’intérêt des Malécites.

La province avait jusqu'à vendredi pour soumettre à Ottawa la liste des ports qu’elle souhaitait acquérir sur les 25 mis en vente. Québec sera toutefois incapable de respecter l’échéancier. La province aura besoin de quelques semaines de plus pour finaliser ses dossiers.

Le gouvernement n’a pas indiqué si le port de Gros-Cacouna se trouvait sur sa liste d’achat.

D'après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine