Retour

Une Fransaskoise devient page du Sénat canadien

Avec un intérêt pour être « au centre de l'action », la Fransaskoise Jacqueline Sirois figure parmi les 15 pages du Sénat canadien à Ottawa.

« J’aime être au centre de l’action. On écoute les débats, ce que disent les sénateurs. C’est intéressant », dit-elle dans une entrevue aux ondes de Radio-Canada. Son intérêt pour la politique a débuté lors de ses participations à différents Parlements jeunesse.

Celle qui a été sélectionnée parmi 200 candidats dit qu’elle s’adonne à une variété de tâches. « On prépare tout pour les sénateurs. On [leur offre] des verres d’eau, on les aide [entre autres] avec leurs documents. S’ils ont besoin de quelque chose, on est là pour les assister », affirme-t-elle.

La jeune femme est étudiante à temps plein en sciences politiques à l’Université d’Ottawa.

Je dis que j’apprends plus au Sénat que j’apprends à l’école.

Jacqueline Sirois, page au Sénat

Tous les ans, quinze étudiants universitaires, provenant de différentes régions du pays, sont choisis pour participer au Programme des pages du Sénat.

Plus d'articles

Commentaires