Retour

Une Fransaskoise devient page du Sénat canadien

Avec un intérêt pour être « au centre de l'action », la Fransaskoise Jacqueline Sirois figure parmi les 15 pages du Sénat canadien à Ottawa.

« J’aime être au centre de l’action. On écoute les débats, ce que disent les sénateurs. C’est intéressant », dit-elle dans une entrevue aux ondes de Radio-Canada. Son intérêt pour la politique a débuté lors de ses participations à différents Parlements jeunesse.

Celle qui a été sélectionnée parmi 200 candidats dit qu’elle s’adonne à une variété de tâches. « On prépare tout pour les sénateurs. On [leur offre] des verres d’eau, on les aide [entre autres] avec leurs documents. S’ils ont besoin de quelque chose, on est là pour les assister », affirme-t-elle.

La jeune femme est étudiante à temps plein en sciences politiques à l’Université d’Ottawa.

Je dis que j’apprends plus au Sénat que j’apprends à l’école.

Jacqueline Sirois, page au Sénat

Tous les ans, quinze étudiants universitaires, provenant de différentes régions du pays, sont choisis pour participer au Programme des pages du Sénat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine