Retour

Une histoire de fesses rattrape Kevin O'Leary

Les adversaires de Kevin O'Leary lui ont reproché vendredi un geste qu'il a posé il y a quelques années dans un épisode de l'émission Dragon's Den – la version anglaise de Dans l'œil du dragon – diffusée à CBC et à laquelle il participait.

Alors qu’une participante faisait la promotion d’un nouveau modèle de jean, les « dragons » avaient été invités à vérifier la texture de leur denim « révolutionnaire ». M. O’Leary de même qu’un autre « dragon », Bruce Croxon, avaient touché aux fesses d’une jeune femme qui paradait avec le jean en question, le tout dans une bonne humeur généralisée, au moins en apparence.

« C’est de la télévision, pas de la politique », s’est justifié M. O’Leary, vendredi, à Ottawa, quand des journalistes l’ont questionné à ce sujet.

Nous sommes dans un monde bien différent. Nous parlons d’une économie qui s’effondre, de la difficulté pour les jeunes de trouver des emplois. Et vous me parlez de téléréalité? Mais vous êtes à côté du sujet!

Kevin O'Leary, candidat à la direction du Parti conservateur du Canada

Depuis qu’il est entré dans la course, M. O’Leary répète que son ancienne vie de vedette de télévision ne doit pas être mêlée à ce qu’il a à dire maintenant en tant que politicien.

Mais ses adversaires dans la course ne voient pas les choses de la même manière.

Il y a trois semaines, Kevin O'Leary avait été critiqué de toutes parts pour avoir mis en ligne une vidéo dans laquelle on le voyait manier des armes à feu, et ce, le jour où se tenait, à Montréal, une cérémonie de commémoration pour trois des victimes de l'attentat survenu à la grande mosquée de Québec.

Plus d'articles